De nombreux frênes malades observés dans les forêts belges

De nombreux frênes malades observés dans les forêts belges

Selon Hans Verboven de Natuurpunt, le champignon provient de Chine ou du Japon. « Les essences originaires de ces pays résistent d’ailleurs mieux », explique-t-il. La maladie provoque un assèchement des feuilles, des taches noires et les plaies deviennent cendrées. La toute première infection a été constatée en 1990 en Pologne et en Lituanie. En Belgique, la maladie a été observée pour la première fois en 2010 en Flandre-Occidentale et en Brabant flamand, mais certaines analyses affirment que la maladie était certainement déjà présente en 2007 sur un arbre situé à Liedekerke. Une étude récente démontre que les arbres les plus affectés sont les plus jeunes et les plus âgés. La maladie progresse partout en Europe, et entre autres en Wallonie, relève Natuurpunt.

« Le frêne joue un rôle écologique d’une importance exceptionnelle », selon M. Verboven. « Il est notamment l’une des rares espèces d’arbres à se développer naturellement dans des biotopes tels que les forêts primaires et les vallées boisées. » Le frêne joue également un rôle économique. Son bois est utilisé comme bois de chauffage ou pour la fabrication d’outils comme les manches des marteaux. Dans plusieurs pays, un programme de sélection a été mis en place afin de développer des essences moins sensibles à la maladie.

(Belga)

Le direct

Le direct