Jaunisse nanisante: après le beau temps, vient la pluie…

Observation de puceron ailé sur de l’escourgeon.
Observation de puceron ailé sur de l’escourgeon. - Cepicop

Les observations de ces derniers jours montrent que les escourgeons les plus développés sont au stade début tallage, d’autres atteignent 1 à 3 feuilles. Les premiers froments ont, eux, commencé à lever dans les campagnes.

La douceur de la semaine dernière a permis des vols de pucerons et également de cicadelles vertes. Les cicadelles ne sont pas nuisibles. Elles sont néanmoins surveillées, parce qu’elles peuvent être vectrices du virus du pied chétif. Ce virus du blé est particulièrement présent dans le centre de la France.

Traiter le plus tard possible

Les pluies de ces derniers jours ont contrarié la progression de l’infestation des jeunes emblavures de froment par les pucerons et c’est une bonne chose.

Dans les champs non traités et observés cette semaine (observation réalisée le 29/10), les pourcentages de plantes occupées par un ou plusieurs pucerons varient d’un champ à l’autre et se situent entre 0 et 14 %. Les champs dont plus de 10 % des plantes sont porteuses de pucerons devraient être traités avant l’hiver. Le mieux est de surveiller les prévisions météo et de traiter le plus tard possible pour que le traitement protège la culture jusqu’à la fin des vols automnaux, mais avant d’être bloqué par une longue période de pluie.

La liste des traitements autorisés est accessible via le site https ://centrespilotes.be/. Il est conseillé de ne pas appliquer de traitement insecticide en pleine journée, mais plutôt le soir, ou bien tôt le matin, dans la rosée.

Pas sur variétés tolérantes !

Pour rappel, les variétés tolérantes à la jaunisse nanisante de l’orge sont, notamment : KWS Joyau, LG Zebra, LG Zeta, LG Zodiac, LG Zoro, Sensation, KWS Exquis et KWS Feeris. Dès lors, même si des pucerons y étaient observés en grand nombre, ces variétés ne justifieraient aucun traitement insecticide !

D’après le centre pilote Cepicop

Le direct

Le direct