Faites entrer un peu de magie dans vos maisons avec le lutin de Noël

Nos enfants sont beaucoup plus enclins à croire en la magie, et cela fait un bien fou!
Nos enfants sont beaucoup plus enclins à croire en la magie, et cela fait un bien fou! - D.J.

S’il y a bien une tradition américaine à retenir, c’est celle du lutin de Noël (Elf on the Shelf). Elle ne demande pas beaucoup plus d’investissement que celui d’un petit lutin en peluche mais bien une bonne dose d’imagination.

La tradition Elf on the shelf

L’idée, c’est qu’un petit Lutin s’invite chez vous à partir du 1er décembre et ce, jusqu’à la veille de Noël. Il apparaît chaque matin dans un nouvel endroit de la maison et repart chaque nuit pour informer le Père Noël du comportement de ses petits hôtes. La nuit de Noël, il laisse la place au barbu rouge et ne réapparaîtra que l’année suivante s’il est toujours attendu.

À l’origine de la tradition, un livre pour enfants « Elf on the Shelf » écrit par l’américaine Carol Aebersold et sa fille Chanda Bell, et illustré par Coë Steinwart, publié en 2005. Ce livre explique comment le Père Noël sait si les enfants se comportent correctement grâce à des petits elfes rendant visite aux enfants. On le trouve même en version française sur Amazone dans un coffret contenant le livre et un lutin avec toutes les petites règles à respecter. Néanmoins, il n’est pas très compliqué de dénicher le petit lutin qui fera le bonheur de votre famille dans les magasins pour enfants ou de décoration. Le nôtre vient par exemple de chez Citron Grenadine.

Petit voleur de chocolat...
Petit voleur de chocolat... - D.J.

Bienvenue Petit Jean

Dès sa première visite, un prénom doit être donné à notre nouvel ami, sinon il risque de ne plus revenir et même faire un mauvais rapport au Père Noël. Le nôtre s’appelle Petit Jean (ne me demandez pas pourquoi ?!). Lors de ses visites, il ne peut nous parler et reste immobile en notre présence mais nous pouvons lui expliquer tout ce que nous souhaitons, il entend et voit tout ! Par contre interdiction de le toucher, il risquerait de perdre toute sa magie et ne plus pouvoir repartir au Pôle nord !

Si ça arrive pas de panique, il y a des solutions. La nôtre a été de réciter une formule magique en l’aspergeant de sel mais le site https ://elfontheshelf.com/ (en anglais) ou encore Pinterest ou Instagram regorgent d’idées en la matière.

...ou de sucre.
...ou de sucre. - D.J.

On joue à cache-cache

Petit Jean se cache chaque matin dans un nouvel endroit de la maison. Pendant un mois, mes enfants n’ont eu aucun problème pour se lever afin d’aller à l’école (désolée pour vos week-ends) car l’idée de découvrir la nouvelle cachette de notre ami les mettait en joie, encore plus quand elle s’accompagnait d’une petite bêtise. Petit Jean a par exemple volé les chocolats de Saint-Nicolas, joué avec notre papier toilette, mangé tous les sucres du sucrier, exploré la maison de poupées de la miss… Chaque jour, une nouvelle idée, la toile est encore une fois intarissable à ce sujet si vous manquez d’inspiration.

Si par malheur votre ami oubliait de se déplacer, les excuses sont faîtes pour s’en servir : il a beaucoup trop mangé la veille et n’a pas été capable de faire le voyage, il nous a entendus faire du bruit et est resté au même endroit… Les enfants sont beaucoup plus enclins à croire en la magie que nous et ça fait un bien fou !

Chaque jour une nouvelle idée.
Chaque jour une nouvelle idée. - D.J.

Mes adaptations personnelles et celles des autres

Personnellement, j’ai pris quelques libertés avec la tradition de base et je l’ai notamment couplée à une autre activité : la boîte aux lettres de l’Avent de Pandacraft. En bref, à son retour du Pôle Nord, notre petit bonhomme facétieux dépose également chaque jour un morceau d’histoire et une énigme, un défi, une mini-activité ou une surprise dans une boîte aux lettres apparue le 1er décembre. En effet, Pandacraft propose depuis deux ans des calendriers de l’avent un peu particulier pour les 3-7 ans ou 8-12 ans. Le tout se présente sous-forme d’un coffret contenant le matériel pour 24 jours d’enquête (boîte aux lettres, une histoire en 24 épisodes, des énigmes et activités pour chaque jour ainsi qu’un livret pour tout expliquer au parent complice).

Courant du mois de décembre, Petit Jean nous a également amené une copine que nous nous sommes empressées de baptiser Stella. Les bêtises à deux, c’est mieux ! Reste à voir si elle sera également de retour cette année ?…

Enfin, certaines familles reçoivent une lettre du Père Noël annonçant la venue du petit lutin. Les enfants peuvent alors préparer sa venue.

D.J.

On recommande

Chez nous, ces petits visiteurs ont laissé de merveilleux souvenirs aux loulous et ils n’espèrent qu’une chose, c’est qu’ils reviennent. J’ai également pris beaucoup de plaisir à organiser tout cela et à les voir chaque jour s’extasier devant leurs bêtises. Cette tradition nous plonge un peu plus tôt dans la magie de noël et chacun peut réellement l’adapter comme il le souhaite.

Bon amusement !

D. Jaunard

Le direct

Le direct