Accueil Céréales

Cécidomyies froment: un timing d’arrivée dangereux

Les populations de pucerons se sont nettement accrues et devraient encore progresser sensiblement malgré la pression croissante, mais un peu tardive, de leurs ennemis naturels, en particulier les syrphes.

Temps de lecture : 3 min

Une intervention pourrait donc s’avérer nécessaire. Il est toutefois conseillé d’attendre l’épiaison des céréales afin d’évaluer aussi le risque cécidomyies et d’éventuellement intervenir au moment idéal (épiaison) pour lutter contre tous les ravageurs présents (pucerons, criocères et cécidomyies) en un seul traitement.

Arrivée imminente des cécidomyies oranges

Jusqu’à présent, les émergences de cécidomyie orange, répondant aux petites pluies éparses d’avril (13 et 14 avril principalement), ont été très limitées. En revanche, les fortes pluies très localisées (jusqu’à 20l/m² dans certaines régions) des 25 et 26 avril ont vraisemblablement induit l’activation d’une forte proportion des larves de cécidomyies oranges se trouvant dans le sol. Selon le modèle de développement de la cécidomyie orange, ces émergences devraient avoir lieu fin de cette semaine autour du 19 mai. Cette vague pourrait être, par endroits, importante.

Si on ne connaît pas encore l’importance quantitative des émergences de cette année, le timing est malheureusement des plus dangereux car la plupart des froments atteindront le stade épiaison lorsque les cécidomyies feront leur apparition.

La météo prévoyait une semaine douce, avec un peu d’humidité et un vent plutôt faible. Ces conditions conviennent parfaitement à l’activité de la cécidomyie orange. Dans ces conditions, il est alors vivement recommandé de se tenir prêt à effectuer un traitement insecticide aussitôt que des vols significatifs auront été observés. Selon les régions, leur déclenchement peut varier de deux à trois jours. Les pluies annoncées pour cette fin de semaine pourraient perturber les vols des insectes le temps des pluies mais les cécidomyies voleront après celles-ci.

Comment observer les cécidomyies ?

L’observation de la cécidomyie est impossible en pleine journée car il s’agit d’un insecte aux mœurs crépusculaires c’est-à-dire qu’il ne vole que le soir, lorsque la luminosité diminue et que l’humidité augmente.

Pour l’observer et évaluer le risque, il faut se rendre dans les champs après 20h et scruter les épis. En passant une baguette tenue horizontalement à hauteur des épis, on dérange les femelles occupées à pondre, et on peut en estimer le nombre. Si plus d’une vingtaine d’insectes s’envolent par m², et si les conditions décrites ci-dessous sont remplies, alors un traitement insecticide est recommandé.

– Variété sensible à la cécidomyie orange ;

Les variétés sensibles à la cécidomyie orange sont : Anapolis, Annecy, Apostel, Avignon, Bennington, Bergamo, Campesino, Chevignon, Graham, Informer, Johnson, KWS Extase, KWS Salix, KWS Talent, LG Keramik, Limabel, Mentor, Porthus, Ragnar, RGT Reform, RGT Sacramento, Solange CS, Sorbet CS, SU Ecusson, SU Trasco, Winner, WPB Calgary, WPB Durand.

– Stade sensible du froment compris entre l’éclatement de la gaine et le début de la floraison (BBCH 47-61) ;

– Émergences de l’insecte coïncidant avec ce stade sensible ;

– Conditions météorologiques favorables au vol et à la ponte : pas de vent, pas de pluie battante, températures douces ;

– Dépassement du seuil d’intervention qui est d’une vingtaine d’insectes par mètre carré.

D’après le CePiCOP

, le 17 mai 2022

A lire aussi en Céréales

Céréales: la Fao revoit ses prévisions à la baisse

Cultures Dans la dernière édition de son Bulletin sur l’offre et la demande de céréales, parue début novembre, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) a revu à la baisse ses prévisions concernant la production mondiale de céréales en 2022, laquelle s’établirait à 2.764 millions de tonnes (Mt), en baisse de 1,8 % par rapport à 2021.
Voir plus d'articles