Jorion Philip-Seeds expose ses variétés, entre confirmations et nouveautés

Jorion Philip-Seeds expose ses variétés, entre confirmations et nouveautés

La situation internationale dans laquelle nous nous trouvons actuellement n’est pas sans impact sur les agriculteurs et l’ensemble des acteurs qui gravitent autour de la profession. Jean-Philippe Jorion, en tant que directeur général du groupe Jorion Philip-Seeds, le constate également : « La hausse des prix des engrais et la volatilité des cours des céréales sont probablement les deux phénomènes les plus spectaculaires observés à ce jour. Au-delà de cela, l’ensemble des intrants et du matériel agricole voient leur prix s’envoler. Ces variations se poursuivront en 2022 et même l’année prochaine. Il est donc essentiel de s’assurer la meilleure récolte possible et de penser, dès maintenant, à la moisson 2023 en faisant le choix variétal le plus adéquat pour les prochains semis ».

C’est dans ce contexte que JPS expose l’ensemble de son catalogue sur la Ferme de Liessart, à Béclers. Aux côtés des variétés bien connues des fermiers, prennent place quelques étoiles montantes ainsi que plusieurs nouveautés pour la saison à venir.

Froment d’hiver : les variétés phares…

Aux commentaires dans les parcelles de froment, Michaël Nési s’intéresse dans un premier temps aux variétés « en croissance » que sont Dag, Ultim, Monfort et Cubitus.

Prduit de la sélection KWS Momont, Dag est un froment panifiable BPS de type hiver. Il présente un bon profil maladie et est résistant à la cécidomyie. Sa paille est moyenne à haute, ce qui requiert une attention quant à la verse (résistance moyenne à bonne). Il se caractérise par sa large période de semis ainsi que par sa très bonne résistance au froid. Enfin, son PS est élevé pour une teneur en protéine moyenne à bonne.

Issue de chez le même obtenteur, la variété barbue Ultim est très précoce et convient pour un semis de froment après froment. Elle est la seule du catalogue JPS à être résistante à la cécidomyie, au complexe de la mosaïque et au piétin-verse. Sa résistance à la verse est très bonne. Ce panifiable BPS présente, en outre, un poids spécifique très élevé et une teneur en protéine moyenne à élevée.

Monfort, d’origine néerlandaise (obtenteur : Wiersum Plantbreeding) est un BPS de type hiver, demi-tardif, convenant aussi bien aux sols lourds que légers, profonds ou superficiels. Il présente une très bonne faculté de tallage et un très bon profil face aux maladies, bien qu’il montre une légère sensibilité à la rouille brune. Sa résistance à la verse est bonne. Poids spécifique très élevé, teneur en protéine bonne.

Obtention Secobra, Cubitus est un froment panifiable BPS+ convenant aussi bien en conventionnel qu’en bio. Il peut être semé très tôt dans la saison et son profil en fait une variété idéale pour les semis après froment ou maïs. Barbu et de type hiver, il présentera son meilleur rendement sur les bonnes terres. Très bon comportement face aux maladies. Côté transformation, il possède un PS élevé. Sa teneur en protéine affiche le même niveau ; sa viscosité est très basse.

… et les nouveaux venus pour 2022

Au rang des nouveautés, Michaël Nési présente les variétés Debian et Geluck qui seront commercialisées pour la première fois cet automne.

D’origine Secobra aussi, Geluck est une variété BP présentant une large plage de semis, notamment après froment. Son tallage élevé lui confère un potentiel de rendement important et régulier. Bon comportement face aux maladies, bien qu’en léger recul en présence de maladies des épis ; résistance au piétin-verse. Sa précocité à l’épiaison est intermédiaire, sa hauteur est moyenne, sa résistance à la verse est assez bonne.

Côté froment, Michaël Nési met l’accent sur la variété Geluck. Elle présente une large plage de semis, notamment après froment, ainsi qu’un potentiel de rendement élevé et régulier.
Côté froment, Michaël Nési met l’accent sur la variété Geluck. Elle présente une large plage de semis, notamment après froment, ainsi qu’un potentiel de rendement élevé et régulier. - J.V.

Debian, fruit de l’obtenteur allemand DSV Saaten, présente un très bon potentiel de rendement, accompagné d’une bonne tolérance aux maladies et à la verse. Sa résistance à la cécidomyie est son autre point fort. D’une précocité intermédiaire à l’épiaison, il se remarque dans les campagnes par sa vigueur élevée et sa couleur intense.

D’obtention allemande, Debian fait preuve d’une bonne tolérance aux maladies et est résistante à la cécidomyie. Caractéristiques qu’elle combine avec son très bon potentiel de rendement.
D’obtention allemande, Debian fait preuve d’une bonne tolérance aux maladies et est résistante à la cécidomyie. Caractéristiques qu’elle combine avec son très bon potentiel de rendement. - J.V.

Plusieurs candidats pour un possible lancement en 2023 étaient également semés sur la vitrine variétale : WPB Newton (plage de semis très large, rendement élevé), Circus (pour semis précoce, résistant au piétin-verse) et Catalyst (bons résultats côté maladies).

En escourgeon : trois confirmations et une nouveauté

Benoît Sneesens nous accompagne dans la parcelle dédiée aux escourgeons. L’occasion d’attirer l’attention sur les variétés confirmées Joyau, Feeris et Exquis, toutes trois d’origine KWS Momont.

Joyau est une variété intermédiaire à la montaison mais précoce à l’épiaison. Présentant une bonne résistance à la verse et au froid, cet escourgeon se caractérise également par son bon profil face aux maladies. De ce fait, il peut être cultivé en agriculture bio. Son poids spécifique est élevé.

Moins précoce que la précédente, la variété Feeris se montre productive en grains et en paille. Son profil face aux maladies fongiques est correct, tandis que sa faculté de tallage est bonne. Sa résistance au froid est qualifiée de bonne à très bonne. Sa souplesse le destine aux méthodes de cultures raisonnées.

Enfin, Exquis (variété brassicole demi-hiver), se montre mi-tardif à la montaison mais intermédiaire à l’épiaison. Sa résistance au froid et sa faculté de tallage sont très bonnes. Ses plantes sont moyennes, voire courtes, pour une assez bonne résistance à la verse. Elle présente un bon potentiel de rendement à condition de lui apporter le traitement phytosanitaire adéquat.

La nouveauté, elle, se nomme Fascination (obtenteur : DSV Saaten). Située entre Joyau et Feeris en termes de précocité, elle présente un bon profil face aux maladies et en particulier en présence d’oïdium. Sa résistance au froid est bonne à très bonne, de même que sa faculté de tallage. Les plants sont moyens à courts, ce qui leur confère une bonne résistance à la verse. Son potentiel de rendement est élevé, son PS figure dans la moyenne et ce, pour un faible besoin en intrants.

Ces quatre variétés allient la tolérance à la jaunisse nanisante à la résistance à la mosaïque de l’orge Y1.

En escourgeon, Benoît Sneesens lève le voile sur Fascination. Disponible pour la première fois à la vente cet automne, cette variété se caractérise par un potentiel de rendement élevé  et un PS moyen et ce, pour un faible besoin en intrants.
En escourgeon, Benoît Sneesens lève le voile sur Fascination. Disponible pour la première fois à la vente cet automne, cette variété se caractérise par un potentiel de rendement élevé et un PS moyen et ce, pour un faible besoin en intrants. - J.V.

Que retenir du côté du triticale ?

Plusieurs variétés de triticales étaient présentées par le semencier. On en retiendra deux : Kitesurf, commercialisée depuis l’automne dernier, et RGT Rutenac, la nouveauté 2022.

Issu de la sélection Lemaires-Deffontaines, Kitesurf (croisement Borodine x Tribeca) est une variété précoce à l’épiaison, avec une excellente faculté de tallage et une bonne résistance au froid. Assez haute, elle affiche une bonne résistance à la verse. Côté maladie, la rynchosporiose constitue son point faible et sa résistance au piétin-verse est moyenne. Du reste, son profil face aux maladies fongiques est correct. Ce triticale peut être récolté en grains ou être utilisés dans les méteils, avec un potentiel de rendement élevé. Enfin, son PS est très élevé, pour une viscosité qualifiée de basse.

D’origine RAGT, RGT Rutenac est une variété convenant pour les semis précoces, tant conventionnels que bio, et pour les régions froides. De type demi-hiver, elle montre une très bonne résistance au froid. Sa faculté de tallage est identique. Plante assez haute, avec une bonne résistance à la verse. Son profil face aux maladies est très bon, bien que l’on sera attentif au développement de la septoriose. Son PS est élevé et, comme la précédente, sa viscosité est basse.

En triticale, le catalogue JPS intègre RGT Rutenac, une variété convenant pour les semis précoces, tant conventionnels que bio, et pour les régions froides.
En triticale, le catalogue JPS intègre RGT Rutenac, une variété convenant pour les semis précoces, tant conventionnels que bio, et pour les régions froides. - J.V.

J. Vandegoor

Le direct

Le direct