Grâce à l’optimisation et à l’innovation, l’industrie laitière belge réduit de 15% les sucres ajoutés

Grâce à l’optimisation et à l’innovation, l’industrie laitière belge réduit de 15% les sucres ajoutés

En outre, parce qu’ils contiennent de nombreux nutriments, le lait et les produits laitiers contribuent à une alimentation complète qui favorise la santé. En outre, les entreprises laitières continuent à investir dans l’innovation et l’optimisation de leurs produits.

« Nos entreprises ont beaucoup investi dans l’optimisation et l’innovation des produits. Grâce à leurs efforts, nous pouvons présenter de bons chiffres. Mais la réduction de 15 % des sucres ajoutés n’est pas une fin en soi. Nous continuons à chercher des moyens d’améliorer encore la valeur nutritionnelle des produits laitiers », a expliqué Lien Callewaert, Deputy Director de la CBL dans un communiqué.

Encore plus sain grâce à l’innovation et à l’optimisation

Le lait et les produits laitiers sont une source importante de protéines, de calcium, de vitamine B2 et de vitamine B12. En raison de leurs effets sur la santé, le lait et les produits laitiers (produits sucrés et non sucrés) sont inclus dans les recommandations alimentaires, avec une quantité recommandée de 250 à 500 ml par jour. Après tout, « le lait et les produits laitiers peuvent contribuer à un régime alimentaire complet qui favorise la santé », notait le Conseil supérieur de la santé en 2019.

Ladite confédération et ses membres ont clairement pris l’initiative de rendre le choix sain du consommateur encore plus facile.

D’une part, les entreprises laitières ont – dans la mesure du possible – adapté progressivement les recettes existantes. La gamme Danio de Danone dans son ensemble et le yaourt Pur Natur à la grenade ont été reformulés pour aboutir à une réduction des sucres ajoutés d’environ 18 %.

D’autre part, de nouvelles techniques innovantes, telles que le fractionnement du lactose, ont été utilisées pour obtenir un profil de goût similaire avec moins ou même sans sucre ajouté. Aussi bien le Cécémel sans lactose comme les boissons lactées Bambix en sont de bons exemples.

Enfin, les entreprises laitières élargissent aussi activement leurs gammes de produits sans sucre ajouté, comme toute la gamme d’Activia « sans sucres ajoutés » de Danone et le nouveau yaourt naturel d’Inex.

« Je suis très fier des grands efforts déployés par nos membres pour réduire les sucres ajoutés. Ce n’est pas aussi évident qu’il y paraît, mais grâce à des innovations et des optimisations de produits, ce grand résultat a été atteint. En tant que consommateur, vous pouvez donc choisir en toute confiance parmi une très large gamme de produits laitiers sains », a poursuivi Mme Callewaert.

Pas une fin en soi

Toutefois, il n’a pas été facile d’obtenir cette forte réduction. La réduction de la teneur en sucres ajoutés doit se faire progressivement, afin que les consommateurs puissent s’habituer à un goût moins sucré. Cela évite que le consommateur n’abandonne le produit à cause du changement de goût. Les entreprises laitières ont dû ajuster leurs plans ou imaginer de nouvelles voies plus d’une fois afin d’atteindre l’objectif proposé sans perdre le consommateur.

Lien Callewaert : « Malgré tous les efforts et la responsabilité que nous avons déjà pris en tant que secteur, l’engagement passé n’est pas un point final pour l’industrie laitière. La CBL et ses membres continueront activement à innover et à améliorer encore la qualité nutritionnelle des produits laitiers, comme l’année écoulée l’a déjà prouvé ».

Le direct

Le direct