Abeilles : nouveau guide d’évaluation des risques liés aux pesticides

L’Efsa a reçu un mandat pour réviser l’ensemble du guide apicole de 2013, entre autre sur la collecte de données sur la mortalité des abeilles, la révision des exigences relatives aux études de terrain, la révision de l’attractivité des cultures pour le pollen.
L’Efsa a reçu un mandat pour réviser l’ensemble du guide apicole de 2013, entre autre sur la collecte de données sur la mortalité des abeilles, la révision des exigences relatives aux études de terrain, la révision de l’attractivité des cultures pour le pollen.

Les ministres de l’Agriculture de l’UE s’étaient déjà mis d’accord en juillet 2021 sur un niveau acceptable de mortalité des colonies d’abeilles de 10 % pour évaluer les risques des pesticides qui, si tout se passe bien, pourrait entrer en vigueur en 2025.

Mais, outre cet aspect, l’Efsa a aussi reçu un mandat pour réviser l’ensemble du guide apicole de 2013, notamment sur la collecte de données sur la mortalité des abeilles, la révision des exigences relatives aux études de terrain, la révision de l’attractivité des cultures pour le pollen et le nectar et des méthodologies d’évaluation des risques, ainsi que la définition d’objectifs de protection spécifiques.

Le document d’orientation préparé par l’autorité européenne propose une approche par paliers pour l’estimation de l’exposition dans différents scénarios et fournit une méthodologie d’évaluation des risques couvrant l’exposition par voie alimentaire et par contact.

Il suggère également d’aborder deux aspects supplémentaires pour les abeilles domestiques : la possibilité que le composé évalué présente des effets toxiques croissants en raison d’une exposition à long terme à de faibles doses (évaluation de la toxicité renforcée par le temps) et les préoccupations potentielles liées aux effets sublétaux.

Des commentaires à cette consultation publique « sont particulièrement sollicités sur les nouvelles approches incluses dans le projet d’orientation qui portent sur l’évaluation des risques et l’analyse statistique des études sur le terrain », souligne l’Efsa.

Le direct

Le direct