Accueil Colza

Quelques recommandations, à observer tout au long de la saison, pour réussir la culture de colza d’hiver

L’heure est bientôt aux semis de colza… bien que la sécheresse actuelle puisse venir quelque peu perturber le calendrier agricole. Néanmoins, il convient de donner à la culture toutes ses chances de réussites. C’est pourquoi le Cepicop livre ses conseils et recommandations, auxquels sont jointes les listes des variétés disponibles.

Temps de lecture : 5 min

La moisson étant terminée tôt cette année, il est temps de penser aux semis de colza pour lesquels nous nous trouvons dans la période idéale. Les semences de différentes variétés sont disponibles. À l’heure des décisions pour le prochain assolement, une place de choix sera réservée à cette culture qui peut voir ses surfaces se développer chez nous car la demande du marché est forte et les prix demeurent attractifs.

La seule inconnue demeure la météo avec beaucoup de questions sur le retour de la pluie, après ces vagues de chaleur. La sécheresse des sols est actuellement bien marquée ; il faudra veiller à profiter de toute fraîcheur possible pour le lit de semences qui doit être fin pour y déposer les petites semences de colza. Rappuyer le sol par un roulage sera bénéfique à la germination que l’on souhaite rapide.

Des progrès dans la lutte contre les maladies

Le choix des variétés est vaste. D’importants progrès génétiques sont inclus dans les semences qui sont majoritairement aujourd’hui des hybrides restaurés. La résistance à des maladies telles que le phoma ou à une virose qui peut être transmise par des pucerons (TuYV – virus de la jaunisse du navet) procure une sécurité de la production.

Une première variété européenne résistante au sclérotinia, PT303, a été testée dans les essais cette année ; elle ne sera pas encore commercialisée cet automne.

La surveillance des altises, dont les morsures sur les jeunes cotylédons et les jeunes feuilles retardent le développement des plantules, sera primordiale, surtout si les conditions météo restent sèches.
La surveillance des altises, dont les morsures sur les jeunes cotylédons et les jeunes feuilles retardent le développement des plantules, sera primordiale, surtout si les conditions météo restent sèches. - Cepicop

La variété DK Placid permet de lutter contre la hernie du chou qui est une maladie encore rare mais grave car elle provoque le développement d’une tumeur au niveau racinaire et perturbe le bon fonctionnement de la plante. Cette maladie est très courante au Canada.

Désinfecter pour protéger

Au niveau de la désinfection des semences, le traitement le plus courant est à base d’Integral Pro, un biofongicide à base de bactéries qui stimulent les défenses naturelles. Plusieurs variétés seront désinfectées avec un autre fongicide : Scenic Gold, à base de fluopicolide et de fluoxastrobine.

Comme l’an dernier, quelques variétés présenteront une désinfection insecticide combinée à la désinfection fongicide. En 2022, cinq variétés seront désinfectées avec Integral Pro et Lumiposa (cyantraniliprole) efficace sur altises, mouche du chou et tenthrède de la rave : (Lg) Ambassador, (Lg) Amplitude, Lg Aviron, Lg Austin et Lg Auckland. Trois variétés combinent Scenic Gold et Buteo Start (flupyradifurone) efficace sur altises : Dk Excited, Dk Expectation et Dk Exbury.

33-4027-COLZA1-web (2)

Les couverts n’empêchent pas les attaques d’insectes

Des couverts associés au colza seront réservés aux parcelles à faible salissement. Les semences de plantes compagnes de la famille des légumineuses (trèfle d’Alexandrie, fénugrec, vesce, trèfle blanc…) peuvent être associées, lors du semis, aux semences de colza. La féverole, avec de plus grosses graines, sera semée séparément du colza. Cela permet une couverture rapide du sol si l’humidité est suffisante, ainsi qu’une fixation d’azote de l’air à l’automne qui sera restituée au colza.

Mais cela n’empêche pas les attaques d’insectes à l’automne. La surveillance des insectes ravageurs comme les altises sera primordiale surtout si les conditions météos restent sèches. Il faudra empêcher les insectes adultes de provoquer des dégâts de morsures sur les jeunes cotylédons et les jeunes feuilles du colza car cela affaiblit les plantules et retarde leur développement.

Il faudra éventuellement intervenir avec un insecticide pour éviter la ponte des altises adultes car il est difficile de lutter contre les larves qui se logent plus tard à l’automne et en hiver, à l’intérieur des plantes de colza.

Après le semis du colza, il est judicieux d’installer un piège jaune qui sera mi-enterré dans le sol (avec de l’eau et quelques gouttes de détergent), pour permettre aux altises de sauter dans le bassin lors de leurs passages au sol. Grâce à ce bassin, les vols d’altises sont faciles à repérer. Le réseau de surveillance des insectes ravageurs d’automne en colza d’hiver, coordonné par le Cepicop, sera remis en place dès que possible.

33-4027-COLZA2-web (2)

Contre les méligèthes

Pour déjà bien préparer la protection du colza contre les attaques de méligèthes du printemps 2023, il est possible, lors des prochains semis, de mélanger une variété à floraison très précoce (Es Alicia, par exemple) à la variété principale. Cela permettra d’attirer les premiers méligèthes sur les premières fleurs ouvertes. Ce sera efficace si la pression des insectes au printemps est faible mais cela n’empêchera pas la surveillance et un éventuel traitement insecticide en végétation.

Des nouveautés en mélange en 2022 combinent une variété hybride à une variété lignée à floraison précoce (Es Alicia = piège à méligèthes) et aussi une ou deux légumineuses comme plantes compagnes. Le conditionnement diffère selon les variétés et les mélanges proposés par les firmes. Il faudra donc adapter la quantité de semences à utiliser par ha, en tenant compte d’une densité de 40 à 50 graines par m².

33-4027-COLZA3-web (2)

Une météo automnale favorable

Le désherbage, chimique et/ou mécanique, sera bien utile pour protéger la culture de colza de la concurrence des mauvaises herbes au niveau de l’eau et des éléments minéraux.

C’est dès le semis que se joue la réussite  de la culture, dont les résultats  ne seront connus qu’à la récolte.
C’est dès le semis que se joue la réussite de la culture, dont les résultats ne seront connus qu’à la récolte. - J.V.

La réussite du semis et de la levée conditionnera une bonne partie de la réussite de la culture. La météo de l’automne, en espérant que la sécheresse ne s’éternise pas, permettra au colza de bien s’installer avant l’arrivée de l’hiver.

Christine Cartrysse

Cepicop

A lire aussi en Colza

Colza d’hiver: les altises sont actives!

Colza Les champs de colza d’hiver présentent des stades différents selon les dates de semis. Les levées ont été plus rapides que les années précédentes marquées par la sécheresse. Les colzas les plus avancés sont à 2-3 feuilles ; de nombreux champs sont au stade cotylédons et les plus tardifs sont en cours de levée.
Voir plus d'articles