Les résineux wallons sont toujours surexploités

Les résineux wallons sont toujours surexploités

Le taux de récolte annuel -c’est à dire le rapport entre le bois récolté et ce que la forêt produit-, calculé sur base d’une période allant de 2001 à 2011, est désormais estimé à 134,5% pour les résineux, alors qu’il n’atteint que 66,2% pour les feuillus (65,7% pour le chêne et 88,9% pour le hêtre, notamment).

Pour le seul épicéa, essence reine des résineux en Wallonie, le taux de prélèvement est désormais évalué à 149,8%, davantage encore qu’estimé précédemment, selon les dernières évaluations, affinées par rapport aux éditions précédentes du...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct