Accueil Economie

Le fermage moyen belge s’élève à 329€/ha

Statbel, l’Office belge de statistique, s’est penché sur le montant moyen des fermages en Belgique et constate que ceux-ci ont connu une nette augmentation ces dix dernières années.

Temps de lecture : 1 min

En 2022, un agriculteur belge déboursait, en moyenne, 329 €/ha par an pour la location de terres cultivées et 287 €/ha pour les prairies. En 10 ans, le prix des fermages de terres cultivées a augmenté de 32,7 % et celui des prairies de 20,1 % (figure 1).

Figure 1: évolution des fermages au cours de la période 2012 – 2022 en Belgique (€/ha).
Figure 1: évolution des fermages au cours de la période 2012 – 2022 en Belgique (€/ha).

Les terres cultivées se louent, toujours selon Statbel, 424 €/ha en Flandre contre 252 €/ha en Wallonie et les prairies 354 €/ha et 234 €/ha, respectivement.

La Famenne en queue de peloton

Au niveau provincial, la Flandre occidentale est la plus onéreuse avec des terres cultivées se louant en moyenne 486 €/ha et des prairies 440 €/ha. C’est bien plus du double des montants déboursés en province de Luxembourg où les fermages des terres cultivées et des prairies s’élèvent à respectivement 196 €/ha et 178 €/ha.

Au niveau des régions agricoles, Dunes-Polders est la région la plus onéreuse avec des terres cultivées se louant en moyenne 471 €/ha et des prairies 428 €/ha. La Famenne est la moins chère avec des terres cultivées se louant 163 €/ha et des prairies 144 €/ha.

A lire aussi en Economie

La FWA victime de cyber-criminels qui pensaient s’en prendre au SPW

Economie La Fédération wallonne de l’agriculture (FWA) a été victime d’une cyber-attaque signée du collectif de hackers 8Base, confirme-t-elle mardi après-midi. Les cyber-criminels revendiquent de leur côté avoir piraté le site du Service public de Wallonie (SPW), ce que dément l’administration wallonne.
Voir plus d'articles