Débrider son tracteur: une mauvaise idée

Débrider son tracteur: une mauvaise idée

Travaillant dans le monde des assurances, je me permets de mettre en garde les agriculteurs sur les dangers de débrider un tracteur, de sorte que sa vitesse maximale dépasse les 44 km/h autorisés (plus exactement, 40 km/h auxquels s’ajoute une latitude de 10 %).

En pareille situation, le tracteur ne peut plus être considéré comme agricole, tout en étant facilement repérable par sa plaque minéralogique spécifique !

Son propriétaire devrait donc logiquement l’équiper d’un « obu » comme les...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct