La transparence suffira-t-elle?

La transparence suffira-t-elle?

On se souvient des multiples controverses et inquiétudes qui ont dessiné l’actualité en relation avec la « réautorisation », le 12 décembre dernier, du glyphosate pour cinq ans au sein de l’Union européenne. Ces inquiétudes portaient sur les risques liés à la santé publique et à l’environnement, mais aussi sur le processus européen d’évaluation des produits phytosanitaires. Sans oublier les controverses et autres théories conspirationnistes nées de soupçons de collusion entre l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa)...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct