Pommes de terre: rendements et calibres bas, PSE hauts, rejets bien présents…

Le retour d’une météo plus fraîche et de pluies relance le fonctionnement des plantes. Le potentiel reste réel pour les parcelles les moins sénescentes en variétés plus tardives (telles que Fontane, Challenger, Markies…).
Le retour d’une météo plus fraîche et de pluies relance le fonctionnement des plantes. Le potentiel reste réel pour les parcelles les moins sénescentes en variétés plus tardives (telles que Fontane, Challenger, Markies…). - M. de N.

Les seconds prélèvements, réalisés les 6 et 7 août dans le cadre des Centres pilotes pommes de terre en Wallonie et en Flandre confirment le retard de rendement et de calibre, et l’excès de matière sèche pour les 2 principales variétés Bintje et Fontane, rapporte la Fiwap, dans son avis du 10 août. Après 101 jours de culture en Bintje et 100 jours en Fontane, le rendement moyen, tous calibres, s’élève respectivement à 27,1 t/ha et 29,3 t./ha.

Variété Bintje en Belgique

Un second prélèvement sur 18 parcelles de Bintje a eu lieu (9 parcelles en Wallonie par la Fiwap et le Carah ; 8 parcelles en Flandre par le PCA et Inagro) les 6 et 7 août, à 101 jours de culture en moyenne. À date identique, les parcelles ont en moyenne 17 jours de culture en moins que l’an dernier, mais un nombre comparable à 2016.

Les parcelles suivies ont été plantées entre le 17 avril et le 23 mai. La date moyenne de plantation est le 27 avril, soit 17 jours plus tard que l’an dernier, et 2 jours plus tôt qu’en 2016. Parmi les parcelles de référence cette année, 8 parcelles ont été plantées avec du plant de calibre 35-45 mm, 8 avec du 28-35 mm et 1 avec du 45-55 mm.

Au 07 août, le rendement moyen (tous calibres) s’élevait à 27,1 t/ha (variant de 15,3 à 41,3 t/ha). Sur les 2 dernières semaines, le rendement a progressé en moyenne de 4,8 t/ha, soit 340 kg/ha.jour, alors qu’à cette période on devrait atteindre de 600 à 700 kg. Seule une minorité de parcelles ont eu de la pluie depuis le prélèvement précédent. Les parcelles qui ont fait plus de 500 kg/ha.jour ont une sénescence inférieure à 40 %.

Le rendement moyen actuel reste plus bas que toutes les récentes années et l’écart se creuse. La moyenne des 10 dernières années est de 34 t/ha au même nombre de jours de culture, et de 37 t/ha à la même date

Le calibre est très en retard avec seulement 35 % de 50 mm+ (sur le 35 mm+), soit 8,7 t/ha. La moyenne des 10 dernières années se situe à +/- 45 %, ou 17 t/ha. Il y a de fortes variations suivant les parcelles (de 7 à 66 %).

Le poids sous eau moyen a grimpé de 10 points à 399 g/5kg, variant entre parcelles de près de 100 points (359 à 458 g/5 kg). La moyenne « normale » est à 360 g/5 kg.

La sénescence moyenne des parcelles suivies est estimée à 42 %, variant de 8 à 70 %, avec 7 parcelles (sur 18) à plus de 50 %.

La tubérisation est par contre correcte puisqu’on observe en moyenne 22,1 tubercules par plante.

Quant aux défauts externes, le seuil critique de température dans les buttes a été plusieurs fois dépassé, mais l’absence d’eau avait empêché l’expression du rejet induit. Cela semble ne plus être le cas puisque quasi toutes les parcelles (12 sur 13) examinées sur ce défaut montrent des symptômes : 6 parcelles à moins de 10 %, 4 parcelles entre 10 et 20 %, et 3 parcelles (toutes en Flandre) avec plus de 40 %. Le symptôme le plus courant est un simple jet (sans tubercule secondaire). Les poupées restent rares. Le rejet s’est donc développé ces 2 dernières semaines (suite à des pluies locales, mais parfois même avec très peu d’eau) et reste donc une menace pour la qualité de Bintje.

Variété Fontane en Belgique

En Fontane, 27 parcelles ont été échantillonnées du 6 au 8 août en Wallonie et en Flandre gràce à une collaboration multiple entre Fiwap, Carah, PCA et Inagro. Les parcelles suivies ont été plantées entre le 12 avril et le 22 mai. La date moyenne de plantation est le 28 avril, soit 17 jours plus tard que l’an dernier, mais très comparable à 2016, et 10 jours plus tard qu’en 2015. Plus de la moitié (15) des parcelles ont été plantées en plants de calibre 35-50 mm, 3 parcelles en 35-45 mm, 6 parcelles en 28-35 mm et 2 parcelles en 50-55 mm coupé.

Fontane montrait au 07 août un rendement moyen de 29 t/ha (tous calibres), inférieur de 7 à 11 tonnes à la normale au même nombre de jours de croissance (36 t/ha) ou à la même date (40 t/ha). Les parcelles qui se comportent le mieux sont en Flandre occidentale, toutes les autres provinces belges étant sur un même pied. Globalement, Fontane a progressé de 5,4 t/ha en 2 semaines, soit 385 kg/ha.jour. Une parcelle wallonne qui montre un rendement parmi les plus élevés (34 t/ha) a reçu par irrigation 25 mm depuis le prélèvement précédent, ce qui lui a permis de progresser de près de 8 t/ha.

Le calibre supérieur (> 50 mm) atteint 54 % en moyenne belge, et est en retard par rapport aux 3 dernières années. La tubérisation est correcte (moyenne de 16,6 tubercules par plante).

Le poids sous eau moyen atteint 417 g/5 kg, avec plus de 50 % des parcelles au-delà des 420 g/5 kg. Du rejet est observé sur un plus grand nombre de parcelles qu’il y a 2 semaines, essentiellement sous forme de jet (sans tubercule secondaire).

La sénescence est très variable (de 5 à 60 %) avec une moyenne de 30 %. Un quart des parcelles ont décroché puisqu’elles montrent 50 % de sénescence minimum. Normalement à cette période la sénescence est débutante (10 %).

Une situation confirmée, des rejets à suivre

Les seconds prélèvements de référence confirment donc le retard de rendement et de calibre, et l’excès de matière sèche pour les 2 principales variétés que sont Bintje et Fontane. Les performances de croissance ces 2 dernières semaines (encore marquées par la chaleur et la sécheresse) ont été anormalement basses. Les sénescences moyennes sont plus avancées que les autres années à la même date. Les différences entre parcelles sont toutefois très élevées.

Le retour d’une météo plus fraîche et de pluies relance le fonctionnement des plantes, et le potentiel reste réel pour les parcelles les moins sénescentes en variétés plus tardives (telles que Fontane, Challenger, Markies…). Le rejet reste par contre une vraie menace en Bintje (et dans une moindre mesure en Fontane) et sera à suivre de près dans les prochaines semaines.

Le direct

Le direct