Que faire des résidus de récolte du potager?

Certaines maladies comme la scerotiniose, ne sont pas combattues par le broyage et l’incorporation superficielle des débris de culture. Mais, ces opérations n’aggravent pas la situation.
Certaines maladies comme la scerotiniose, ne sont pas combattues par le broyage et l’incorporation superficielle des débris de culture. Mais, ces opérations n’aggravent pas la situation. - F.

Les spores, le mycélium, les œufs, les larves et de manière générale les formes de survie des maladies et des ravageurs restent au champ avec les résidus de culture. Les laisser en l’état en surface du sol c’est entretenir des foyers d’inoculum pour les cultures voisines et pour l’année suivante.

Des solutions ?

Plusieurs méthodes permettent de limiter l’impact de ces présences. Le broyage et l’enfouissement...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct