La ferme Henricot récompensée par le prix Baillet Latour de l’environnement 2018

La ferme Henricot récompensée par le prix Baillet Latour de l’environnement 2018

La gestion plus raisonnée et durable des sols a entrainé l’augmentation de la faune auxilliaire. L’utilisation de bandes enherbées, de haies ou encore de couverts végétaux durant l’hiver favorise les microorganismes du sol mais constitue aussi un refuge et un garde-manger pour le gibier et les oiseaux. Les fermiers ont aussi ajouté des nichoirs et perchoirs à rapaces. Leur expérience, qui a conduit à une diminution effective de l’usage d’insecticides (-90%), de fongicides (-70%), d’herbicides (-30%) et de carburant (-50%), est encadrée et épaulée par diverses associations et des acteurs institutionnels au niveau ornithologique et agricole. Natagora, l’Institut royal des sciences naturelles, Greenotec et l’Université catholique de Louvain sont ainsi associés au projet.

Le prix Baillet Latour de l’environnement, d’une valeur de 25.000 euros, est attribué par un jury d’experts indépendants et délivré en alternance par la Fondation wallonne pour la conservation des habitats et la Stichting Behoud Natuur en Leefmilieu Vlaanderen. Un diplôme d’honneur du prix Baillet Latour, qui met en valeur un fonctionnaire dont la carrière a été dédiée à l’environnement, a également été remis mercredi. Il a été attribué à Catherine Hallet, la directrice du département de Conservation de la nature du Service public de Wallonie. C’est la première fois que cette distinction est remise à une dame.

Le direct

Le direct