Des débuts prometteurs à la chèvrerie de Blanchefontaine

François Lallemant s’est lancé dans l’élevage de chèvres en 2016. Il trait aujourd’hui 424 chèvres et fourni tout le lait à la laiterie.
François Lallemant s’est lancé dans l’élevage de chèvres en 2016. Il trait aujourd’hui 424 chèvres et fourni tout le lait à la laiterie.

«J’ai toujours voulu être agriculteur», déclare d’amblée François Lallemant, rencontré lors de la journée portes ouvertes de son élevage mi-septembre. «Mes grands-parents étaient agriculteurs et j’ai reçu ma première chèvre à 12 ans. J’en détenais 23 lorsque j’étais adolescent». Après ses techniques de qualification agricole à La Reid, il travaille durant 6 ans dans une usine de bois tout en s’occupant de son petit élevage après journée. Durant ses études, il a effectué un mois de stage dans 2 élevages caprins, l’un assez petit en France...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct