Louisa: une nouvelle variété de pomme de terre belge plus écologique et locale!

Yves Devinck, directeur de Roger&Roger, René Collin, Alice Soete, Etienne et Pierre Delbeke, de Comexplant, fiers de présenter  une nouvelle variété belge: Louisa.
Yves Devinck, directeur de Roger&Roger, René Collin, Alice Soete, Etienne et Pierre Delbeke, de Comexplant, fiers de présenter une nouvelle variété belge: Louisa.

Louisa a été sélectionnée au Centre de Recherches Agronomiques de Libramont (CRA-W), sous la houlette d’Alice Soete et de ses équipes. Ces principaux atouts sont un très bon rendement, une régularité du calibre, une excellente coloration à la friture, une bonne aptitude à la conservation, mais aussi et surtout une bonne résistance au mildiou du feuillage. Cette dernière caractéristique lui confère des plus-values environnementale et économique non négligeables et répond tout à fait à la demande du secteur.

10 ans de sélection

Le semis de graines à l’origine de Louisa, issu d’un croisement classique entre les variétés Gasoré et Victoria, date de 2007. La variété a été inscrite au Catalogue national des Variétés en 2017, c’est-à-dire plus de vingt ans (1996) après la dernière variété belge qui y fut inscrite et qui n’était autre que sa maman, Gasoré.

Dix ans de travaux ont donc été nécessaires afin de vérifier et valider les qualités de cette nouvelle variété, avec une succession de cultures en serre, essais au champ, tests de sensibilité au mildiou, analyses de la qualité culinaire et technologique… S’en sont suivies deux années d’essais officiels, encadrés par la Wallonie, afin d’inscrire la variété au Catalogue national des Variétés.

Comexplant, pour les essais à grande échelle et la multiplication

Le CRA-W, obtenteur de la variété, a désigné la société Comexplant de la famille Delbeke, située à Haulchin, comme mandataire exclusif pour la variété. Depuis 2016, Comexplant multiplie la variété et réalise des essais au champ en production conventionnelle et biologique, en partenariat avec des producteurs de pommes de terre de consommation. L’aptitude à la conservation est également évaluée. Aujourd’hui, Louisa est cultivée par 4 agriculteurs, sur une superficie de 5,5 ha, dont 2,5 ha pour la production de semences et 3 ha pour la consommation.

Roger&Roger, pour la transformation

La production de chips est assurée par Roger&Roger, une entreprise familiale wallonne située à Mouscron, spécialisée dans la fabrication de snacks à base de pommes de terre et de maïs. Un premier essai de transformation a été mené en usine fin mai 2018. 13 tonnes de Louisa issue de la culture 2017 ont été transformées sur une ligne de production de la société. « Un nouveau test de production vient d’être réalisé sur la récolte 2018. En effet, les années se succèdent mais ne se ressemblent pas, il est important que nous évaluions la variété sur plusieurs années et à différents stades. Mais, pour l’instant, les résultats obtenus sont, pour tous les aspects chers à la production de chips, tout à fait satisfaisants. Louisa est donc une variété qui a sa place aux côtés des autres variétés « à chips ». Nous pouvons d’ailleurs annoncer qu’un accord nous octroyant les droits exclusifs d’utilisation de cette pomme de terre vient d’être signé avec Comexplant. C’est bien la preuve que nous y croyons. Cela donne aussi la garantie au producteur et au consommateur que les pommes de terre Louisa grandissant en Wallonie se retrouveront dans des paquets de chips produits par une société wallonne », explique Tom Demeyer, directeur marketing de Roger&Roger/ Croky.

Lors de la présentation, en présence du ministre wallon de l’agriculture René Collin, l’ensemble des représentants de la filière pomme de terre se sont dits fiers de cette création et aventure wallonne, respectueuse de l’environnement.