Chronique d’une maman agricultrice… désabusée

Chronique d’une maman agricultrice… désabusée

Hier, j’ai essayé d’expliquer notre métier au reste du monde. Je voulais leur montrer à quel point il était beau, qu’ils comprennent qu’on faisait beaucoup d’efforts pour répondre aux demandes et besoins des consommateurs, qu’ils sachent que nous aussi on voulait préserver la santé et l’environnement… et surtout qu’ils se rendent compte que l’image qu’ils ont de nous est erronée, falsifiée, polluée par des arrivistes et des incompétents.

J’ai bien choisi mes mots, prêté attention à chaque nuance car, comme dans toute matière, rien n’est tout blanc ou...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct