BioWanze: 4,3 millions investis dans une unité de production de protéines végétales

BioWanze: 4,3 millions investis dans une unité de production de protéines végétales

L’entreprise, plus gros producteur de bioéthanol en Belgique, a bénéficié d’un investissement de 4,3 millions d’euros de la part de la société Beneo, filiale elle aussi de l’Allemand Südzucker. «Les chiffres du marché confirment que c’est la voie à suivre: les protéines de blé sont les protéines végétales qui ont été les plus utilisées dans les nouveaux lancements de substituts de viande en 2018», a souligné Christoph Boettger, membre du conseil exécutif de Beneo. Au niveau de la structure, les protéines de blé texturées contiennent au minimum 65% de protéines. Une ré-hydratation est nécessaire pour arriver à un mélange fibreux et spongieux, similaire à de la viande hachée concernant la masticabilité. Le goût est neutre et facile à aromatiser. Le produit final est également facile à colorer.

Le bourgmestre de Wanze, Christophe Lacroix, s’est félicité du «développement à travers une concertation ambitieuse entre la commune, les riverains et les investisseurs». Un enthousiasme partagé par le ministre wallon de l’Emploi et de l’Économie, Pierre-Yves Jeholet. Le ministre Collin, en charge de l’Agriculture, a de son côté mis en avant la plus-value donnée aux matières premières belges, comme le blé et la betterave.

Le direct

Le direct