Un rebond attendu pour les grandes cultures malgré la vague de chaleur

«Les récentes vagues de chaleur qui ont touché une grande partie de l’Europe ne devraient pas pénaliser les cultures d’hiver, mais des doutes sont permis pour le blé et l’orge de printemps», estiment les experts.
«Les récentes vagues de chaleur qui ont touché une grande partie de l’Europe ne devraient pas pénaliser les cultures d’hiver, mais des doutes sont permis pour le blé et l’orge de printemps», estiment les experts. - M. de N.

La Commission européenne a publié ses premières estimations de la récolte céréalière européenne 2019-2020, qui, après le creux de la campagne précédente, devrait atteindre 311 millions de tonnes (soit 2% de plus que la moyenne quinquennale). En effet, selon les perspectives agricoles à court terme publiées le 3 juillet, les superficies semées se redressent à 56 millions d’ha (+3% pour le blé et +6% pour le maïs).

Dans le cadre de leur réunion de l’Observatoire européen du marché des céréales, le 5...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct