Accueil Chevaux

L’histoire dorée de Lingot d’Or de la Petite Hunelle

Le Sillon Belge s’est entretenu avec l’éleveuse Julie Dupuis, afin de brosser le portrait de son cheval Lingot d’Or de la Petite Hunelle.

Temps de lecture : 3 min

Lingot d’Or de la Petite Hunelle occupe une place particulière dans la mémoire collective des éleveurs et fans – ils sont nombreux – du jeune étalon Greco Sitte de Horse of Belgium à Pipaix.

«Son nom impressionnait déjà les organisateurs de son premier concours d’élevage», nous confie son éleveuse Julie Dupuis. Premier concours d’élevage, où il fit son entrée dans le monde en tant que poulain accompagné de sa mère (Bogota du Houssoit par Rexar du Houssoit), pour retourner en prairie comme Champion de Wallonie des poulains 2017.

Départ pour la gloire …

… d’un lingot digne de son nom, dont la robe dorée fait ressortir un corps musclé de toute beauté, soutenu par des aplombs de rêve … l’ascension de Lingot d’Or de la Petite Hunelle ne faisait que commencer avec son titre capturé lors du Championnat de Wallonie à Ghlin. Car l’année suivante, après avoir terminé premier de sa catégorie chez les yearlings à Soignies, il obtint le titre de Champion des yearlings 2018 lors du grand concours d’élevage de Libramont. Yearling discipliné, alors que son adolescence pourrait justifier une certaine arrogance, le jeune entier n’y avait d’yeux que pour les directives de son éleveuse/propriétaire. Le fin connaisseur devina rapidement qu’il s’agissait ici du prototype du yearling bien éduqué, bien en main et dans une excellente condition. La perle rare quoi! Retour à Ghlin cette année pour le Championnat de Wallonie 2019 du saut en liberté des 2 ans, où Lingot d’Or boucla l’épreuve avec 90 % et à la 5e place sur 132 concurrents.

Le fils de Bogota du Houssoit

«Bogota est arrivée chez moi par un concours de circonstances et gestante de Greco Sitte, un étalon que j’avais déja remarqué», raconte Julie Dupuis. «Le propriétaire et moi avions convenu qu’un poulain sur deux serait pour moi et Lingot est donc né dans mes écuries au printemps en 2017 et a grandi sur mes prairies», ajoute-t-elle. Ces écuries sont celles de l’Elevage de la Petite Hunelle, petit élevage d’une éleveuse passionnée avec 2 à 3 juments, situé à Neufmaison, dans la province du Hainaut.

La terre hennuyère, région connue pour ses élevages de chevaux de sport de qualité fut propice à Lingot, qui s’y développa à merveille. «Dès le départ, c’était un poulain a-d-o-r-a-b-l-e, respectueux comme pas possible et hyper attachant et il l’est toujours à ce jour âgé de 2 ans», s’enthousiasme son éleveuse.

Le futur se prépare

Certaines décicisions, bien que difficiles s’imposent avec le temps, et Julie n’y échappe pas: «Depuis que je suis maman d’une petite fille, certaines priorités font partie de ma vie de tous les jours. J’ai donc décidé que mon chemin se séparera de celui de Lingot. Avec de tels résultats dans les concours, c’est une évidence à laquelle je dois me rendre afin de lui donner les chances qu’il mérite».

Nous le reverrons donc certainement dans le catalogue d’une vente d’élites où lors de l’expertise des étalons du Stud-book SBS.

Patricia Parrein-Borgenon

A lire aussi en Chevaux

Deux chevaux utilitaires acteurs de résilience dans la Forêt de Saint-Michel-Freyr

Chevaux Lorsqu’on ne s’y égare pas dans un silence insolent, on y entend le brâme du cerf ou le cri de la buse variable. Lorsque les yeux ne s’accrochent pas au ciel changeant, on y voit des massifs forestiers vallonnés où les bourgeons naissants meurent sous la dent des cervidés. Des lisières y serpentent le long d’étendues herbeuses ponctuées çà et là par des groupes de résineux. Sur ces tourbières du plateau de Mochamps dans la commune de Tenneville, Betsy et Foudre sont chargées de réhabiliter la callune.
Voir plus d'articles