Opinions à propos de la listéria et de la fièvre Q:20 ans d’Afsca et presque autant d’années de controverses sur le lait cru

Il est très difficile pour les «petits» producteurs transformateurs de travailler sereinement dans un climat peu favorable au dialogue.
Il est très difficile pour les «petits» producteurs transformateurs de travailler sereinement dans un climat peu favorable au dialogue. - J.V.

Le 18 novembre dernier dans la commune de Namur, notre bergerie était avertie par le laboratoire que des échantillons de fromages frais étaient positifs à la Listéria monocytogenes. La suite des analyses a révélé un taux de contamination inférieur à 10 ufc/g [1]. La législation européenne [2] permet jusque 100 ufc/g à la date limite de consommation. Nous avons pourtant été contraints de jeter notre production. Pourquoi ?

De faibles taux de...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct