Alimentation des poulets de chair et porcs: Quels peuvent être les effets d’une réduction des apports en protéines dans leur alimentation?

La réduction de la teneur en protéines de la ration alimentaire des grands parentaux et parentaux affecte leur taux de ponte, le poids des œufs et le taux d’éclosion. Par contre, l’humidité de la litière diminue ce qui réduit aussi les lésions aux pattes.
La réduction de la teneur en protéines de la ration alimentaire des grands parentaux et parentaux affecte leur taux de ponte, le poids des œufs et le taux d’éclosion. Par contre, l’humidité de la litière diminue ce qui réduit aussi les lésions aux pattes.

Des essais de réduction du taux de protéines chez des (grands) parentaux et poulets de chair ont été menés conjointement par la KU Leuven et Ulg Gembloux Agro-Bio Tech. Nadia Everaert en présente les principaux enseignements.

Paradoxe entre croissance et reproduction

Les poulets de chair sont sélectionnés pour avoir une croissance élevée. Les parentaux de ces poulets de chair doivent avoir un potentiel génétique...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct