PAC Post 2020: Un budget fort pour des politiques européennes cohérentes

PAC Post 2020: Un budget fort pour des politiques européennes cohérentes

Pour la Fugea, le Greendeal et la stratégie « De la fourche à la fourchette » sont des opportunités pour le secteur agricole à condition que le budget de la Politique Agricole commune soit à la hauteur des enjeux. Un budget crucial tant les aides ont une part prépondérante dans le revenu de nos exploitations et influencent l’ensemble du secteur agro-alimentaire. La transition de nos exploitations vers une agriculture durable et rémunératrice est en marche mais nécessite une révision du système d’aide soutenu par un budget fort.

Une position partagée par les différents représentants politiques présents mercredi. Le ministre de l’agriculture, Willy Borsus, s’est par exemple engagé à maintenir des aides couplées pour l’élevage qui connaît depuis des années d’importantes difficultés structurelles. Par ailleurs, il a répondu favorablement à la demande du syndicat d’instaurer des dispositifs de soutien aux petites exploitations. « Il faut soutenir l’émergence de producteurs dans les filières où nous sommes en sous-production, comme le maraîchage ».

La demande de la Fugea se résume en un mot : cohérence. Cohérence entre le niveau d’ambition et les budgets, cohérence entre les législations et les réalités de terrain, cohérence entre la transition demandée à notre agriculture et les politiques commerciales (accords de libre-échange). Force est de constater qu’aujourd’hui ce n’est pas le cas.

Le direct

Le direct