Transformer les pneus usagés en matière première

Transformer les pneus usagés en matière première

Selon les deux partenaires, environ 1 milliard de pneus arrivent en fin de vie chaque année. Le recyclage de ces équipements constitue donc un enjeu majeur pour l’industrie. C’est pourquoi Michelin s’associe à Enviro dans le but de transformer lesdits pneus usagés en de nouvelles matières premières.

La start-up suédoise a, en effet, développé une technologie permettant de modifier la composition chimique et la phase physique du matériau pneumatique au cours du processus de pyrolyse, « tout en assurant une consommation d’énergie minimale », assure-t-elle. Concrètement, cette technologie consiste en une décomposition chimique d’un composé organique par forte augmentation de sa température. Elle permet d’en extraire des nouveaux produits non contenus initialement dans le composé organique.

Le processus permet d’obtenir des produits de haute qualité tels que du noir de carbone régénéré, de l’huile de pyrolyse, de l’acier ou encore du gaz, produits qui peuvent ensuite être réincorporés dans le circuit de production de différents secteurs industriels.

Quatre axes

Le partenariat en cours de discussion se décline autour de quatre axes :

– un accord de développement afin de déployer la technologie de pyrolyse d’Enviro à plus grande échelle ;

– la prise de participation de Michelin à hauteur de 20 % du capital d’Enviro, pour un montant d’environ 3 millions d’euros ;

– l’intention commune de construire une usine permettant d’industrialiser la technologie (le lieu d’implantation de l’usine sera confirmé ultérieurement) ;

– un accord de fournitures entre les deux partenaires.

Ce partenariat permettra à terme de mutualiser les savoir-faire complémentaires des deux entreprises afin d’accélérer les progrès en matière de recyclage des pneumatiques. Michelin apportera son savoir-faire industriel dans le cadre du projet de construction de l’usine et son savoir-faire en termes de recherche et développement et de production. Enviro apportera de son côté sa technologie de pyrolyse brevetée, laquelle permettra de produire des produits de haute qualité.

Les discussions entre les deux sociétés se poursuivent en vue de conclure un accord final mi-2020.

Le direct

Le direct