Massey Ferguson relance ses activités de production en France

Massey Ferguson relance ses activités de production en France

Depuis le début de la crise, Massey Ferguson a fait face à la menace du Coronavirus et s’est organisée afin d’assurer la sécurité et la santé de ses équipes, de ses concessionnaires et de ses clients, tout en assurant le support à ses concessionnaires et clients. La marque a également assuré un soutien à sa communauté locale par le don de masques chirurgicaux, de gants, de sur-blouses et de visières de protection imprimées en 3D.

Dès février, le comité de direction d’AGCO et Massey Ferguson a pris des mesures complémentaires telles que le télétravail, pour les activités le permettant, ainsi que des mesures de protection allant au-delà des recommandations des autorités sanitaires, pour les activités devant se poursuivre sur site, comme dans le cas du centre de distribution de pièces de rechange européen d’Ennery (Moselle).

Santé du personnel et approvisionnement en fourniture

« Au moment où nous reprenons les activités de production à Beauvais en ce lundi 27 avril, nous ne ferons aucun compromis avec la santé de nos salariés. Le redémarrage de la production est absolument essentiel pour la durabilité de l’ensemble de notre chaîne de valeur mais il doit être mené sous des conditions optimales et durables. C’est pourquoi ce redémarrage n’a été rendu possible que par ce que nous avons été capables de réunir deux conditions critiques. », insiste Thierry Lhotte, Vice-Président et Directeur Général Massey Ferguson Europe & Moyen-Orient.

« Première de nos priorités, nous devons être capables de garantir la santé et la sécurité de l’ensemble de nos salariés par la mise en place de mesures de prévention et de protection définies en collaboration avec des équipes internes, les représentants du personnel et la médecine du travail. Ces mesures incluent notamment le contrôle de la température de chaque employé, le respect des gestes barrières, la distanciation sociale, la disponibilité de masques et autres équipements de protection tels que visières et gel hydro-alcoolique, une organisation différente du travail dans les ateliers de production et dans les bureaux, même si nous continuerons de privilégier le maintien du télétravail dans un premier temps afin de limiter le nombre de personnes sur site. Ensuite, et afin d’assurer un redémarrage durable dans le temps, nous devons nous assurer que nos fournisseurs, soumis aux mêmes défis que nous, soient en capacité de fournir les pièces et composants nécessaires à la production. Nos équipes Achats/Planification travaillent au quotidien afin de planifier la montée en cadence en coordination avec les équipes de Production et nos fournisseurs. », ajoute-t-il.

Le direct

Le direct