Pulvérisation: trouver le bon compromis entre la réduction de la dérive et l’efficacité des traitements

La rampe couverte permet une réduction de la dérive de 50%,  voire de 75% ou 90% avec des buses anti-dérive.
La rampe couverte permet une réduction de la dérive de 50%, voire de 75% ou 90% avec des buses anti-dérive. - DJ

Pour rappel, la dérive correspond à des pertes non intentionnelles de produit de protection des plantes (PPP) en dehors de la parcelle traitée lors de la pulvérisation. Celles-ci ont pour conséquences la contamination des eaux de surface et des dommages aux zones riveraines ou aux cultures adjacentes.

« Pour réduire la dérive de pulvérisation on peut travailler de deux manières différentes. On peut tout d’abord abaisser l’exposition des zones sensibles à la dérive en utilisant des zones tampon...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct