La politique agricole de l’UE n’enraie pas le déclin de la biodiversité

La politique agricole de l’UE n’enraie pas le déclin de la biodiversité

Les contraintes environnementales imposées via les aides directes de la PAC sont particulièrement inefficaces, notent les auteurs de l’étude. Ils pointent du doigt des exigences qui ne s’imposent pas à tous les agriculteurs et des amendes peu élevées. «Le verdissement a du potentiel mais la Commission et les Etats membres ont favorisé les instruments ayant le plus faible impact» sur cet objectif, a souligné Viorel Stefan, le responsable du rapport, lors d’un point presse. Ainsi le choix de la diversification plutôt que de la rotation des cultures, des cultures dérobées (une culture...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct