Au Vietnam, les agriculteurs luttent pour écouler des milliers de tonnes de litchis

Au Vietnam, les agriculteurs luttent pour écouler des milliers de tonnes de litchis

Le petit fruit rouge ne se récolte que pendant six semaines de mi-mai à fin juin. Sur le marché de gros de la province de Bac Giang, dans le nord du pays, de gigantesques piles, entassées avant l’aube par plusieurs centaines de fermiers, attendent de trouver preneurs. Mais, cette année, avec le coronavirus, les acheteurs étrangers, qui avaient l’habitude de faire leur transaction en direct sur le marché, sont absents, bloqués dans leur pays. Malgré la proximité de la Chine, un des principaux débouchés pour le litchi vietnamien, «nous ne voyons pas de commerçants chinois et nous devons...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct