80% des concessionnaires subissent l’impact du Covid-19

70 % des répondants prévoient une baisse significative de leur chiffre  dans les deux mois à venir, ainsi qu’un recul net des commandes.
70 % des répondants prévoient une baisse significative de leur chiffre dans les deux mois à venir, ainsi qu’un recul net des commandes. - J.V.

L’enquête souligne que les ventes de machines neuves sont particulièrement impactées. En outre, 70 % des répondants prévoient une baisse significative de leur chiffre dans les deux mois à venir, ainsi qu’un recul net des commandes. 16 % des entreprises prévoient même une baisse de plus de 25 % de leur chiffre d’affaires.

Le Climmar note encore que les ventes de machines d’occasion sont également touchées, mais dans une moindre mesure que les matériels neufs.

Des mesures d’aides

sont demandées

Les effets de la crise sur le chiffre d’affaires des ateliers de réparation et d’entretien semblent moins importants. Les concessionnaires ont eu suffisamment de travail dans ce domaine. Cela s’explique simplement : le secteur agricole n’a pas réduit ses activités et les travaux de printemps se sont déroulés normalement. Les réparations et autres entretiens ont donc eu lieu comme de coutume, ce qui a permis de poursuivre le travail dans les ateliers.

Environ 45 % des concessionnaires interrogés déclarent qu’ils s’attendent à avoir besoin d’un soutien (financier, par exemple) pour traverser à la crise. A contrario, 13 % des répondants indiquent clairement qu’ils n’ont pas besoin de mesures d’aide pour faire face à la situation actuelle.

Deux mesures sont davantage plébiscitées. Premièrement, les entreprises souhaitent que les banques leur octroient de nouvelles conditions pour leurs crédits. Ensuite, elles demandent que les fabricants et importateurs se montrent compréhensifs en ce qui concerne le financement de leurs stocks.

Le direct

Le direct