Cow Forme, un nouveau projet européen pour la création d’emplois et la qualité de vie au travail des éleveurs laitiers

Pour que l’éleveur laitier puisse gagner en qualité de vie, il est important de lui donner accès à de la main-d’œuvre salariée pour compenser la surcharge de travail  et la baisse de main-d’œuvre familiale bénévole.
Pour que l’éleveur laitier puisse gagner en qualité de vie, il est important de lui donner accès à de la main-d’œuvre salariée pour compenser la surcharge de travail et la baisse de main-d’œuvre familiale bénévole. - Ariane Citron - stock.adobe.com

Dans le contexte actuel, les éleveurs sont soumis à une pression croissante sur le travail en raison de l’agrandissement rapide de la taille des cheptels et à une recherche accrue de compétitivité. La hausse continue de la productivité du travail entraîne une dégradation de la qualité de vie. Les horaires de travail dépassent fréquemment 11 heures par jour, 6 à 7 jours par semaine, il est donc difficile de se libérer du temps (week-ends, congés).

Pour un meilleur accès à la main...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct