Accord UE-Mercosur: impact limité pour les secteurs sucrier et laitier, dit une étude

Le secteur laitier européen étant trois fois plus important que celui de son partenaire sud-américain, l’accord UE-Mercosur sera quasi indolore au regard du niveau très faible des exportations des pays sud-américains vers l’UE, estime cette étude.
Le secteur laitier européen étant trois fois plus important que celui de son partenaire sud-américain, l’accord UE-Mercosur sera quasi indolore au regard du niveau très faible des exportations des pays sud-américains vers l’UE, estime cette étude. - M. de N.

Dans le cadre de l’accord de libre-échange entre l’UE et le Mercosur, signé en juin 2019, si l’Union européenne ouvre les contingents tarifaires sur le sucre, l’Argentine, le Brésil, le Paraguay et l’Uruguay peuvent bénéficier d’une hausse des exportations de sucre vers l’UE. Il s’agit notamment de produits pour lesquels ces pays d’Amérique du sud jouissent d’un avantage comparatif mondial et sont d’importants exportateurs vers l’Europe, explique la London School of economics and political science dans son rapport de l’évaluation d’impact...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite

Je suis abonné au journal Le Sillon Belge:


j'ai déjà d'un compte en ligne
Je me connecte

Je n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct