Accueil Animaux

Vers une reprise de la production porcine chinoise en 2021!

Le ministère américain de l’Agriculture prévoit un recul des importations chinoises de viande de porc en 2021 grâce à la relance de la production locale.

Temps de lecture : 2 min

D’après un rapport de l’USDA paru le 7 août, les importations chinoises de viande de porc reculeront de 14 % en 2021 (à 3,7 millions de tonnes) en raison d’une reprise de la production locale. Cette année, le département américain de l’Agriculture prévoit que lesdites importations atteindront le niveau record de 4,3 Mt, alors que l’épizootie de peste porcine africaine continue de désorganiser la filière.

Le secteur porcin chinois va « accélérer sa relance » durant la deuxième moitié de 2020, observe Washington. « Le ministère chinois de l’Agriculture affirme que la peste porcine africaine est globalement sous contrôle et que la reprise de la production de truies est meilleure qu’attendue ».

D’après l’USDA, « le nombre de cas officiels de « PPA » déclarés par la Chine a reculé significativement depuis le deuxième trimestre de cette année ».

Le ministère américain, dans ses prévisions pour 2021, table sur un retour du cheptel chinois à « 80 % de son niveau d’avant la peste porcine », soit 370 millions de têtes. Combinée à des abattages soutenus, cette relance pourrait porter la production chinoise à 41,5 millions de tonnes l’année prochaine, après un effondrement à 38 millions de tonnes cette année.

A lire aussi en Animaux

La hausse des coûts impacte, de l’étable à la table

Animaux L’augmentation des coûts des aliments impacte fortement les éleveurs bio et la rentabilité de leurs activités. Cela résulte, d’une part, de l’augmentation des charges et, d’autre part, de la baisse des ventes. En effet, lorsque ladite hausse est répercutée sur les prix présentés aux consommateurs, ceux-ci modifient leur comportement.
Voir plus d'articles