Le fruit défendu

Le fruit défendu

Justement, qu’était-ce donc cet acte ? D’après la Genèse, c’est un péché de désobéissance et d’orgueil et pas « le péché originel » dans son acception première.

Le Docteur de la Foi anglais, moine, juriste, Thomas Moore (XVIe siècle) le reprécise aussi dans ses ouvrages.

Le fruit d’un arbre maudit

La pomme pour les chrétiens, l’olive pour les Juifs, ce sont les fruits – surtout la pomme – prétendument être le fruit défendu qui est à l’origine de la colère de Dieu. Cependant, d’autres idées surgissent qui ne correspondent pas à cette histoire mythologique. Voici comment : un documentaire sur une chaîne télévisuelle sérieuse livre une version très intéressante.

Faire parler des morts

Des chercheurs, anthropologues et archéologues ont découvert et analysé d’anciens squelettes et fossiles. Ils ont compris par leurs recherches que les premiers hommes étaient en mauvaise santé : traces d’arthrose sur les squelettes, vie raccourcie etc. De là, ils ont conclu que ces individus menaient une vie dure faite de travail harassant dû à un changement d’état comme quand, symboliquement, ils subirent la sentence qu’ils devraient désormais gagner leur vie à la sueur de leur front !

Un fruit qui n’en est pas un

Quel était donc ce fruit grappillé qui fit leur malheur ?

Ce fruit, c’était celui du froment, c’est-à-dire le grain de blé qui symbolise la base de l’agriculture. Ces hommes ont embrassé le métier le plus difficile du monde, le plus éreintant, le plus contraignant et ils ne pouvaient plus revenir en arrière.

À partir de là, fini le nomadisme qui était leur mode de vie habituel fait de chasse et de cueillette mais l’établissement dans un lieu, car quand on sème, il faut attendre des mois avant la récolte. On acquiert des biens nécessaires à l’activité : un four, des outils et une habitation.

Qui s’attaque à la terre

s’attaque à son maître

Lorsqu’ils étaient nomades, ils changeaient de lieu quand un cataclysme ou une épidémie survenait. C’était bien moins dur que de pratiquer l’agriculture, le plus vieux métier du monde qui, par ses exigences en efforts physiques, casse les dos et amène souvent à des déconvenues.

Cela parle-t-il aux agriculteurs d’aujourd’hui, ceux qui sont concernés par des efforts trop lourds pour eux, ceux qui sont coincés dans des investissements trop importants pour leurs revenus à cause desquels ils ne peuvent ni avancer ni reculer.

Découvrir le grain de blé, donc l’agriculture c’est en somme le piège fatal qui a chassé les premiers humains du paradis terrestre, le piège qui les a fait renoncer à un état relativement moins exigeant, soumet le documentaire.

Marlène André

Le direct

Le direct