Accueil Cultures

La France avalise le certificat environnemental VegaplanFR facilitant l’accès à son marché

Une certification Vegaplan supplémentaire sera mise en place dans les semaines à venir et cible les agriculteurs dont les productions végétales sont destinées à la restauration collective française.

Temps de lecture : 2 min

En France, la loi Egalim prévoit que les restaurants collectifs chargés d’une mission de service public devront proposer au moins 50 % en valeur de produits alimentaires de qualité dès le 1er  janvier 2022. Entrent dans cette catégorie le bio, les signes de qualité (label Rouge, AOP, IGP), mais aussi la mention « issu d’une exploitation à haute valeur environnementale ». Jusqu’au 31 décembre 2029, les produits « issus d’une exploitation disposant d’une certification environnementale de niveau 2 » (soit les exploitations respectant un référentiel comportant 16 exigences, efficientes pour l’environnement) seront acceptés.

Conserver sa place

sur le marché

Afin de répondre à ces exigences et conserver ce marché important pour de nombreux producteurs belges, l’Asbl Vegaplan a développé un module environnemental « VegaplanFR » qui s’ajoute à son Standard de certification de la production primaire végétale. Ce nouveau module intègre de nombreux éléments figurant déjà dans le Standard « production primaire végétale » et en approfondit certains liés, notamment, à la fertilisation, à l’irrigation et à la biodiversité. Il impose également un audit intermédiaire au cours du cycle de certification.

L’asbl Végaplan a introduit un dossier de reconnaissance de son Standard auprès des autorités compétentes françaises. Le ministre fédéral de l’Agriculture, David Clarinval, ainsi que ses homologues régionaux Willy Borsus et Hilde Crevits, ont apporté le soutien nécessaire des autorités belges pour bénéficier de la reconnaissance rapide des autorités françaises.

Le nouveau référentiel a obtenu le feu vert de la Commission Nationale de Certification Environnementale le 13 avril dernier et la reconnaissance est a été confirmé par un arrêté ministériel français ce 18 avril.

Grâce à la reconnaissance d’équivalence, les agriculteurs belges pourront désormais être certifiés pour ce module complémentaire « VegaplanFR ». « De quoi permettre aux agriculteurs belges de continuer à valoriser leurs productions sur le marché français », souligne le ministre Clarinval.

A lire aussi en Cultures

Glyphosate: des restrictions d’usage à respecter dès maintenant

Cultures Le glyphosate a récemment vu son approbation être prolongée d’un an à l’échelle européenne. Cependant, Phytoweb fait savoir que les autorisations décernées aux produits à base de ladite matière active ont été quelque peu adaptées, notamment au niveau des doses applicables.
Voir plus d'articles