Gérer le mildiou en culture de pommes de terre bio

Gérer le mildiou en culture de pommes de terre bio
Fiwap

La pression est maximale depuis 3 semaines. Il est indispensable de gérer la situation afin de ne pas mettre en péril la récolte mais aussi la résistance variétale qui risque d’être contournée.

Gérer la situation c’est détruire les foyers importants (broyage suivi par brûlage, y compris le pourtour !). Ou de défaner l’ensemble, suivant la situation propre.

Gérer c’est aussi avoir un œil sur les tubercules : certaines variétés sont bien cotées point de vue résistance au mildiou du tubercule, d’autres sont sensibles. Le critère « résistance mildiou du tubercule » est repris dans le tableau des variétés robustes 2021 (voir site www.fiwap.be dans rubrique « variétés » ou « pomme de terre bio »).

En cas de craquellement / crevassement des buttes, le roulage et/ou le rebuttage permet (de tenter) d’éviter la contamination des tubercules par des spores ruisselant jusqu’aux tubercules. Par la même occasion, cela réduit le risque de « vertes ».

Pour rappel, le cuivre a un effet « protection des tubercules ».

Enfin, afin d’assainir au mieux la parcelle, si les conditions restent favorables au mildiou lors du défanage (mécanique), un passage au brûleur thermique permettra de réduire la présence de spores de mildiou (et assainira aussi point de vue doryphores et adventices en semences).

D’après le Fiwap

Le direct

Le direct