L’excellence européenne est un art: une campagne pour la promotion des produits AOP et IGP d’Europe

Grâce à cette campagne cofinancée à hauteur de 80% par l’Europe, ce sont entre autres, 11 AOP et IGP de Wallonie qui vont être promues afin d’accroître leur visibilité et promouvoir le savoir-faire des producteurs de notre région. Et, pourquoi pas, inspirer d’autres produits à se faire labelliser.

Les AOP et IGP,

des gages de qualité

Les labels AOP et IGP sont des sigles officiels, reconnus et protégés par l’Union européenne, qui certifient le respect par les producteurs de normes de qualité optimales ainsi que l’attache étroite avec la région d’origine. De cette manière, le consommateur peut être assuré de la qualité contrôlée et de l’authenticité du produit, s’assurant - par la même occasion - de la protection du patrimoine gastronomique européen contre les contrefaçons.

Les labels de qualité européens sont aussi synonymes de transparence et de traçabilité, critères de plus en plus importants aux yeux du consommateur. Ceci étant dit, qu’est-ce qui distingue les AOP des IGP?

L’AOP garantit que l’ensemble des étapes de production, de transformation et d’élaboration du produit respectent un cahier des charges rigoureux et se déroulent dans une zone géographique strictement définie.

L’IGP certifie un ancrage territorial du produit pour lequel au moins une des étapes de production, de transformation ou d’élaboration a lieu dans l’aire géographique d’origine.

Tant les AOP et IGP sont donc liées à un savoir-faire et à un terroir d’origine.

Et les AOP et IGP

de Wallonie ?

Les premiers produits AOP wallons ont été labellisés en 1996. Il s’agit du Beurre d’Ardenne AOP et du Fromage de Herve AOP. Trois autres produits régionaux sont venus compléter cette liste au fil du temps: le vin des Côtes de Sambre et Meuse AOP (2004), le Crémant de Wallonie AOP (2008) et le vin mousseux de Qualité de Wallonie AOP (2008).

Les IGP de Wallonie sont au nombre de 6: le Jambon d’Ardennes IGP (1996), le Pâté gaumais IGP (2001), le Vin de Pays des Jardins de Wallonie IGP (2004), la Pomme de terre Plate de Florenville IGP (2015), le Saucisson d’Ardenne IGP, le Collier d’Ardenne IGP et la Pipe d’Ardenne IGP (2017), et enfin, l’Escavèche de Chimay IGP, labellisée en 2021.

Ces 11 produits vont donc être promus de 2021 à 2023 au travers de diverses actions de communication spots radio, dégustations en magasins, création de recettes, visibilité sur les réseaux sociaux,...). Autant d’outils pour mettre en avant un savoir-faire wallon, renforcer la notoriété des produits et expliquer l’intérêt des labels AOP IGP.

En plus d’attiser l’intérêt du grand public, l’objectif d’une telle campagne est aussi d’inspirer d’autres producteurs wallons et de les inciter à lancer des procédures de labellisation; un objectif cher à l’Apaq-W pour valoriser encore davantage les liens aux terroirs d’origine et la qualité des produits.

Aujourd’hui, 10 dossiers sont en cours d’élaboration ou en cours de reconnaissance.

Une campagne menée

par trois organisations

Cette campagne de promotion de produits européens d'exception est l'initiative de 3 organisations:

Le bureau national Interprofessionnel du Pruneau (BIP) qui regroupe et représente l’ensemble des producteurs et transformateurs français de pruneaux d’Agen. Le BIP assure également une veille scientifique et technique afin de promouvoir la qualité du produit et développer son image et sa réputation en France et à l’étranger. Cette organisation est financée par des cotisations volontaires prélevées auprès des acteurs amont et aval de la filière.

L’Apaq-W, organisme public, créé en 2003, dépendant de la Région wallonne et dont les principales missions sont la promotion de l’image de l’agriculture mais aussi la promotion des agriculteurs et producteurs, de leur savoir-faire et de la qualité de leurs produits. Cet organisme collabore avec le secteur de l’agroalimentaire et son Ministre de tutelle est le ministère wallon en charge de l’agriculture.

Le Consortium Prosciutto di Carpegna, une association italienne qui vise à préserver et à contrôler le processus de production du jambon cru «Prosciutto di Carpegna». Créé en 2015, il a pour but de protéger et valoriser l’AOP Prosciutto di Carpegna en termes de valeurs, de caractéristiques, d’élevage et de méthodes de production qui lui ont permis d’obtenir l’AOP en 1996.

Le programme de la campagne a été approuvé par les Institutions européennes fin 2020 et cofinancée pour une durée de 3 ans (à partir de 2021). Les actions de communication seront menées en France, en Belgique et en Italie.