En 2022, pensons positif!

En 2022, pensons positif!

Certains disent qu’il fallait bien ça pour nous rappeler que tout n’est pas si facile et remettre les compteurs à zéro. D’autres affirment que des années comme celle-ci, on en a déjà eu ou que c’est juste le changement climatique qui fait des siennes. Sans doute… Peut-être… ! Enfin tout ça nous rappelle surtout qu’en agriculture, rien n’est jamais acquis. On a beau connaître son sujet sur le bout des doigts, la nature sera toujours imprévisible et nous resterons à jamais soumis à sa bonne volonté, scrutant le ciel, courant après le temps…

Une autre volonté à laquelle nous sommes contraints, c’est celle des échanges mondiaux et des tergiversations politiques car, si la nature dirige notre organisation quotidienne, eux régissent nos moyens et notre santé financière. Autour de toutes ses transactions et échanges gravitent politiques, industriels, syndicats, hommes de paille, spéculateurs… wallons, nationaux, européens et mondiaux… Tous semblent savoir comment nous devrions nous y prendre pour parvenir à sortir notre épingle du jeu, gagner notre vie en étant plus blanc que blanc mais, très peu nous écoutent réellement, trop occupés qu’ils sont à ménager les susceptibilités et organiser leur propre survie.

Saupoudrez le tout d’un peu de pandémie, bref, beaucoup d’entre nous finissent l’année frustrés, agacés, fatigués ou résignés. MAIS j’aime à croire que tout n’est pas si gris et qu’on a parfois plus à gagner en s’attardant sur ce qui fonctionne. Au cours de l’année écoulée, j’ai vu des jeunes qui se battaient pour leur métier, laissant loin derrière les médisants et les jaloux. J’ai écouté des hommes et des femmes prendre la parole, argumenter et défendre sans agresser. J’ai découvert de nouvelles idées, des alternatives ambitieuses. J’ai vu des amis s’associer, des pères soutenir leur fils ou, au contraire, s’effacer pour leur laisser la place qui leur revenait. J’ai rencontré des professionnels à l’écoute, des femmes engagées. J’ai visité des fermes aux projets innovants. J’ai vu des familles où l’entraide était plus forte que la discorde. J’ai vu des hommes et des femmes en marche et j’ai encore envie de croire en tout cela.

Une fois n’est pas coutume, en cette période de fête, employons-nous à dire ce qui va plutôt que ce qui ne va pas et croyons en la force de la pensée positive.

Marie-France, Pierre-Yves, Jérémy et moi-même vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année et espérons vous retrouver en forme dès janvier 2022.

Delphine Jaunard

Le direct

Le direct