La production d’Adblue menacée

La production d’Adblue menacée

D’abord apparu sur les poids lourds, l’Adblue s’est ensuite généralisé aux véhicules particuliers. Cet additif alimente le catalyseur SCR pour réduire les émissions de polluants et de particules nocives, en transformant les oxydes d’azote en azote et en vapeur d’eau.

Fabriqué à partir de différents composants chimiques dont l’urée et l’eau déminéralisée, il nécessite dans son processus de production de l’ammoniaque, ce qui est actuellement un problème. Car pour produire ce dernier, il faut du gaz naturel. Et son prix actuel très élevé pousse de nombreux fabricants à réduire, voire à suspendre leur production d’Adblue. La Chine, principale productrice d’urée, a notamment bloqué une grande partie de ses exportations depuis l’automne dernier, ce qui laisse craindre une pénurie.

Sans le précieux additif, les moteurs diesel refuseront de fonctionner, ce qui aurait de graves conséquences sur le transport routier et la mobilité des personnes qui possèdent un véhicule diesel Euro 6. Malheureusement, il n’existe pas vraiment de solution de rechange. Il n’y a plus qu'à espérer que la situation actuelle évolue positivement…

Maxime Hérion

Le direct

Le direct