Le 57e provincial Texel à Ath

Dany Malbecq, de Chièvres, remporte sa première médaille d’or de la journée dans la série A des agneaux simples. Son sujet est très large et puissant avec une croupe bien ouverte. Il est suivi par Daniel Miroir d’Ormeignies avec un agneau fin et viandeux, assez long, mais moins masculin dans le cou. Patrick Beauwens, de Manage, prend le bronze grâce à un mâle très développé et gigoté mais pénalisé par des aplombs moins assurés.

Daniel Miroir enlève la deuxième série grâce à un culard très large. Jean-Claude Degauquier, d’Irchonwelz, suit avec un agneau long et fin mais qui n’a pas l’épaisseur du premier, surtout dans l’avant. Patrick Beauwens présente un agneau plus haut, avec une belle tête bien blanche mais un rien plus court. Au championnat, l’autre commission de juge préférera ce dernier agneau pour son type bien affirmé. Il sera sélectionné dans les deux meilleurs agneaux simples, avec celui de Daniel Miroir.

Dans les doubles c’est une solide performance de Dany Malbecq qui prend la première place des trois séries grâce à des agneaux lourds mais néanmoins viandeux et très bien dessinés dans les croupes. Ils sont suivis par des mâles de Daniel Miroir, Damien Joret et Jean Tetelain, des agneaux fins de peau, bien typés, avec de meilleures laines, mais qui n’ont pas l’épaisseur et la carcasse des premiers. Au championnat, deux agneaux de Dany Malbecq et un de Daniel Miroir sont sélectionnés. Dany Malbecq remporte également le meilleur lot.

Les concours de béliers et d’antenais se jouent aux points. Pour les jeunes, la bataille est rude mais Daniel Miroir, avec un mâle long, très bien incliné dans la croupe, avec une belle attache de queue, mais une peau un peu moins fine, passe devant Philippe Clément, dont l’antenais super viandeux et fin de peau est un rien moins bien dessiné dans la croupe.

En vieux, Damien Joret prend la coupe grâce à un mâle sec, fin viandeux avec une belle ligne de dos et un gigot bien marqué. Il précède Robert Defrise, de Thieusies, dont le bélier super développé et long manque toutefois un peu de race.

Du côté des femelles

Dans la première série, une agnelle longue et fine, avec une tête expressive, permet à Damien Joret de devancer Jean-Claude Degauquier et Simon Spathis, de Soignies. La 2e est épaisse mais plus carrée et la troisième est une grande femelle d’élevage très correcte.

Damien Joret remet le couvert dans la deuxième série grâce à une très belle agnelle, longue, fine, très large dans le dos et puissante dans l’avant-main. Suit Dany Malbecq avec une épaisse un peu moins pure dans la viande et Philippe Clément avec une femelle très large et gigotée mais un peu plus basse. Les deux premières seront sélectionnées au championnat, ainsi que la première de la série suivante à Daniel Miroir. Une agnelle viandeuse, bien allongée et typée.

En agnelle double, la première série est pour Jean-Claude Degauquier avec une excellente bête, grandissante, bien typée, large de croupe. Elle devance une super cularde un peu plus courte à Dany Malbecq. Ce dernier remporte néanmoins la série suivante avec une femelle déjà très complète bien qu’assez jeune. Francis Mullender, de Thirimont, est deuxième avec une belle agnelle, très typée, longue mais un peu moins en condition. Jean Tetelain ferme le podium avec une solide bête d’élevage un peu plus carrée dans la croupe. La dernière série est pour une très longue et viandeuse agnelle de Daniel Miroir, devant une femelle assez fine et expressive dans la tête, mais plus légère, à Dany Malbecq. Au championnat sont reprises les femelles de Jean-Claude Degauquier, Dany Malbecq et Daniel Miroir. Le meilleur lot d’agnelles est également à Daniel Miroir.

Les antenaises sont jugées aux points et celle de Jean-Claude Degauquier l’emporte à l’unanimité. Elle est très musclée, puissante, large et longue. La tête est bien faite sans être extrême. La championne réserve est à Dany Malbecq : une très grande antenaise, bien typée en tête mais un peu moins bien dessinée dans la musculature et dans la croupe.

Le championnat des brebis se joue entre Philippe Clément et Daniel Miroir. Il tourne à la faveur de ce dernier grâce à une viandeuse, très épaisse et en condition. La championne réserve est plus fine et plus pure mais a une tête plus colorée et, pour l’instant, quelques kilos de moins.