Accueil Potager

Un potager productif peut être aussi décoratif

La notion de beau est subjective : les goûts et les couleurs… ne se discutent pas. Ce qui est beau pour l’un ne l’est pas nécessairement pour un autre. Nous attendons de notre potager d’être productif en légumes savoureux et goûteux.

Temps de lecture : 6 min

Mais nous pouvons aussi l’aménager en recherchant un effet décoratif plaisant. L’un n’empêche pas l’autre.

En outre, nous pouvons mêler les plantations de légumes aux parterres dédiés aux fleurs et, dans une certaine mesure, aux arbustes.

L’esthétique de la forme du potager

Notre potager est parfois aménagé sur une surface exiguë et nous n’avons que peu de choix pour sa forme générale. Dans d’autres, il peut au contraire avoir des contours surprenants ou amusants et épouser les formes des autres composants du jardin comme la présence d’arbustes, de constructions, de pelouses, d’une mare.

Il peut aussi avoir une forme rectangulaire ou carrée, avec des bords rectilignes comme ceux que l’on trouve dans les livres de jardinages du XVIe au XXe siècle. Pratiques pour mécaniser les façons culturales, il s’inspire des tracés des jardins à la française. Il peut être entouré ou pas de haies fruitières ou de haies décoratives. La forme architecturale du potager est pensée de manière rationnelle. Pour les jardins de grande dimension, le jardinier recherche des perspectives, comme dans les grands parcs décoratifs.

Un petit sentier permet d'accéder aussi bien au potager qu'à des espaces de repos  ou de promenade. La jonction s'établit naturellement.
Un petit sentier permet d'accéder aussi bien au potager qu'à des espaces de repos ou de promenade. La jonction s'établit naturellement.

Un jardin diversifié

Nous pouvons agrémenter l’aspect du potager en l’intégrant dans le reste du jardin, en lui joignant du mobilier ou des structures diverses. En voici quelques exemples.

– les supports, tuteurs et pergolas

De nombreux légumes poussent sur des supports. Les tomates, les concombres, les cornichons, les melons, les haricots à rames ou les potirons sont autant de plantes qui vont valoriser et intégrer les supports en des formes artistiques les plus variées.

– la couleur du feuillage et des fruits

Contrairement aux professionnels qui sont amenés à grouper les variétés pour rationaliser les récoltes, au potager la fantaisie est débridée.

Les laitues et les chicorées sont disponibles en variétés aux teintes du vert tendre au rouge très foncé. De jolies combinaisons sont possibles. De plus, leur maturité décalée permet des cueillettes sur de longues périodes.

Les choux sont aussi très décoratifs par leurs variétés de couleurs et apportent des teintes lumineuses dans le potager.

Les fruits des tomates, des poivrons, des cucurbitacées sont autant de notes décoratives bienvenues.

Les décorations apportées par nos légumes varient au fil de la saison. Les piments et poivrons donnent des fruits aux formes et aux couleurs vives en été. Les choux décoratifs apportent leur diversité de coloris en hiver, ils sont comestibles comme les choux classiques.

– les fleurs dans le potager

Produire des fleurs dans son potager apporte de grands avantages. D’une part certaines fleurs sont comestibles et ont naturellement leur place dans notre potager. Nous pouvons semer quelques lignes de fleurs à couper ou à sécher et qui égayeront notre maison tout au long de l’année. Le choix des espèces peut s’orienter vers l’esthétique avec les variétés horticoles les plus riches. Il peut aussi privilégier les fleurs sauvages de nos régions en apportant en plus une source de biodiversité pour les insectes.

Un petit coin du jardin d'ornement peut aussi bien être valorisé en un potager  qu'en un parterre uniquement fleuri.
Un petit coin du jardin d'ornement peut aussi bien être valorisé en un potager qu'en un parterre uniquement fleuri.

Orner ses fruits

Les fruits du potiron supportent bien les gravures sur écorce. Lorsqu’ils sont en grossissement, nous pouvons y inscrire des mots ou des décors simplement avec une pointe de couteau. Les enfants seront enchantés de recevoir un potiron à leur nom en automne.

Des légumes dans nos parterres de fleurs

Les choux prolongent la beauté des parterres en automne et début de l’hiver, alors que la plupart de fleurs sont en fin d’éclat. D’autres légumes sont tout aussi intéressants pour cet usage double de notre alimentation et de beauté du décor du jardin.

Des plantes plus hautes peuvent aussi cacher temporairement une perspective paysagère. Le maïs, le tournesol, le topinambour jouent ce rôle parfaitement.

– égayer un mur ou une clôture

Un mur un peu triste peut devenir un riche support pour toutes les espèces à tuteurer mais aussi pour supporter des bacs de cultures.

– la disposition de nos lignes de plantation

Des courbes aux allures plus ou moins complexes permettent des formes créatives et riches. En pratique, nous dessinons une première courbe pour une première ligne de semis ou de plantation, puis nous traçons des parallèles avec un traceur. Les binages entre routes ne sont pas plus difficiles et tout aussi efficaces qu’en lignes droites.

Chaque année, on recrée

Chaque hiver est une occasion de créer de nouvelles présentations, d’inventer de nouvelles formes. Ce sont chaque fois de nouvelles occasions de motiver les jeunes jardiniers en herbe pour créer tout en tenant compte du rythme des saisons.

Les successions de différents légumes et de différentes plantes décoratives permettent d’allonger la rotation. Cela présente un avantage pour les légumes en limitant préventivement les maladies liées au sol. Les plantes fleuries en tirent les mêmes avantages.

De plus, le maintien d’une bonne structure de sol profite à l’ensemble des plantes qui se succèdent sur nos parterres.

Et puis, quel plaisir de faire visiter notre potager aux amis !

Les fruits colorés de couleurs vives apportent une touche de lumière du plus bel effet.
Les fruits colorés de couleurs vives apportent une touche de lumière du plus bel effet.

Pensons nature

De la diversité mais aussi de la continuité au fil des années. N’hésitons pas à laisser quelques structures d’abri et de nidification pour les petits animaux. Ce sont nos aides-jardiniers qui concourent à maintenir un équilibre pour ne pas être débordés par les pucerons, les limaces et d’autres espèces qui peuvent devenir envahissantes si nous n’y prenons garde. Un petit tas de tessons de poterie, quelques petits fagots de tiges creuses, quelques touffes de végétation dense et pourquoi pas un petit hôtel à insectes allient l’utile à l’agréable pour la beauté de notre potager. Ces supports qui abriteront nos petits aides-jardiniers ont leur place dans notre potager ou en bordure de celui-ci.

Les piments et poivrons sont décoratifs par leur feuillage, les fleurs et les fruits  qui sont d'abord verts avant de se colorer.
Les piments et poivrons sont décoratifs par leur feuillage, les fleurs et les fruits qui sont d'abord verts avant de se colorer.

Valorisons la configuration des lieux

En intégrant les espaces de production de légumes à ceux des parterres et arbustes, nous pouvons profiter d’une large gamme de situations écologiques. En plantant sous l’ombrage du matin, celui de la pleine journée ou du soir, nous pouvons implanter les légumes qui ont besoin de plus d’ensoleillement aux meilleurs endroits. De même pour ceux qui risquent de moins bien se développer en situations plus ensoleillées.

Les arbustes pompent de l’eau au sol, ils laissent à leur pied une terre moins humide qu’ailleurs. Cela sera valorisé en choisissant les légumes les moins avides d’eau pour ces situations particulières.

Les bordures de gazons, de haies

Les gazons, les haies ou les massifs d’arbustes sont complétés par une flore et une faune adaptée à des sols pas ou peu travaillés en surface. L’équilibre qui s’y est installé comprend des populations d’insectes et de gastéropodes, notamment, qui jouent leur rôle dans la décomposition et le recyclage des matières organiques.

L’équilibre ne correspond pas nécessairement à celui des zones de production de légumes. Il se peut que certains dégâts soient relativement importants. Les tipules, les taupins, les limaces, par exemple, peuvent provoquer des dégâts. Les auxiliaires habituels peuvent nous aider, notamment les petits mammifères (hérissons, etc.) et les oiseaux.

F.

A lire aussi en Potager

Les chicorées frisées et scaroles, sous couches ou en serre, dès que l’espace se libère

Potager Ce fut bien compliqué pour planter les chicorées scaroles et les frisées dans le sol desséché de nos potagers. Nous pouvons poursuivre ces plantations en couches ou en serre dès que nous avons un peu d’espace libéré par d’autres cultures. Nous pouvons réaliser ces plantations sous abris environ un mois après les dates habituelles de plantation en plein air. La récolte se fera en fin d’automne, lors des dernières semaines de l’année.
Voir plus d'articles