Accueil Porcs

Fonds sanitaire: une nouvelle exonération pour la filière porcine?

Le 19 octobre, le ministre fédéral de l’Agriculture, David Clarinval, a présenté à la commission Santé du parlement fédéral une proposition de loi visant à réduire à 0 €, pour l’année 2022, les cotisations obligatoires au Fonds budgétaire pour la santé et la qualité animale et les produits animaux pour la filière porcine. Une mesure qui s’envisage comme une aide à un secteur en difficulté.

Temps de lecture : 2 min

En effet, le secteur porcin a déjà traversé plusieurs crises au cours des dernières années. Les coûts élevés de l’énergie, des aliments pour animaux, mais aussi les problèmes dus à la peste porcine africaine ainsi que les conséquences de la crise sanitaire ont pesé lourd sur le secteur. « Ces éléments additionnés aux conséquences de la crise géopolitique actuelle rendent la situation encore plus difficile pour les éleveurs », déplore M. Clarinval.

Une filière en crise

Le secteur porcin a été officiellement reconnu par le Gouvernement fédéral comme un « secteur en difficulté » jusqu’à mars 2022. Cette reconnaissance a été reconduite jusque fin 2022, compte tenu de la conjoncture actuelle renforçant les difficultés existantes.

C’est en ce sens qu’a été pensée la proposition de loi du ministre. La mesure évoquée, si elle est approuvée par la commission et le parlement, se traduirait par une exonération moyenne de 650 € par exploitation, pour un total de 3 millions d’euros.

Pour rappel, les mêmes dispositions avaient été prises en 2021.

A lire aussi en Porcs

Evaluation de biosécurité non réalisée en exploitations porcines: des mesures de restriction seront prises par l’Afsca à partir du 12 septembre

Porcs Depuis le 1er juin 2021, le responsable de chaque exploitation porcine (quel que soit le nombre de porcs) est tenu de faire réaliser chaque année, par son vétérinaire d’exploitation, une évaluation des risques et d’établir un plan d’action, de manière à évaluer et améliorer la biosécurité au sein de son exploitation. Seuls les porcs de compagnie sont exemptés. L’évaluation de risque est réalisée via l’application Farmfit de la DGZ et de l’Arsia.
Voir plus d'articles