Accueil Céréales

Escourgeon et JNO: pucerons en légère hausse

Le stade de développement des escourgeons est fort variable d’un champ à l’autre en fonction de la date de semis. Aidées par la douceur exceptionnelle de ces derniers jours, les parcelles les plus avancées ont maintenant atteint le stade tallage.

Temps de lecture : 1 min

Ces températures anormalement douces pour la saison semblent également bénéfiques pour les pucerons puisque les populations sont en légère augmentation par rapport à la semaine dernière. Si cette augmentation concerne l’ensemble du réseau, les seuils atteints restent faibles sur la plupart des parcelles. Ils ne dépassent pas les 5 % de plantes colonisées par au moins un puceron. Une seule parcelle du réseau située en Région sablo-limoneuse (Chaumont-Gistoux) affiche un niveau de colonisation plus important où 10 % des plantes sont porteuses de pucerons.

Des pucerons collectés dans les champs la semaine dernière ont été analysés afin de déterminer leurs pouvoirs virulifères. Les analyses effectuées par le laboratoire de virologie du CRA-W (S. Steyer), montre qu’aucun puceron n’est porteur du virus de la JNO (jaunisse nanisante de l’orge).

Actuellement, il n’y a aucune urgence. Mais la douceur actuelle doit inciter à la vigilance. Il est recommandé de suivre attentivement les avertissements et l’évolution de l’infestation, particulièrement dans les champs semés tôt.

Centre Pilote CePiCOP

A lire aussi en Céréales

La Fao revoit à la baisse ses prévisions relatives à la production mondiale de céréales

Céréales Dans le dernier Bulletin sur l’offre et la demande de céréales, publié le 2 décembre, l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (Fao) a, une nouvelle fois, revu à la baisse ses prévisions concernant la production mondiale de céréales en 2022, qui sont à présent de 2.756 millions de tonnes, soit une baisse de 2 % par rapport à 2021.
Voir plus d'articles