La haute conjoncture dans l’élevage belge persiste

Ce référendum organisé en collaboration avec le Jumping de Malines, donne la possibilité au public d’élire un cheval qui a marqué les esprits dans les concours internationaux de saut d’obstacles, mais également de mettre en évidence le travail des éleveurs belges. Un coup d’œil sur la liste mondiale de la WBFSH (World Breeding Federation for Sporthorses), nous apprend que les stud-books Zangersheide, BWP et SBS, bouclent 2019 respectivement à la 3e, la 4e et la 7e place au niveau mondial. Ce qui ne fait qu’accentuer la qualité des produits performants, qui y ont été inscrits à leur naissance.

Les chevaux nommés

Cette année pré-Olympique est un grand cru, tant les résultats internationaux sont remarquables. L’équipe de jumping belge a décroché le titre européen à Rotterdam et a assuré ainsi sa participation aux Jeux Olympiques de Tokyo en 2021.

Claire Z (p. Clearway), avec Pieter Devos, et Igor (p. Emerald) sous la selle de Jos Verlooy, ont fait partie de cette équipe. Igor a également enrichi son palmarès de la médaille de bronze individuelle, au terme de ces Championnats d’Europe.

Début 2019, c’est Claire Z qui enleva l’or dans le Global Champions Tour à Miami, tandis qu’Igor fut vainqueur à Tryon et s’empara de la deuxième place dans la qualitative pour la Coupe du Monde à Toronto.

Egalement omniprésent à Rotterdam, Clintrexo Z, un produit né à Zangersheide par Clintissimo Z x Rex Z. C’est avec son cavalier Christian Ahlmann que l’équidé ramena la médaille d’argent européenne à Lanaken. L’étalon remporta d’ailleurs la qualificative pour la Coupe du Monde à Malines l’année passée, résultat qu’il confirma peu après dans le Grand Prix à Treffen.

Restons à Zangersheide avec l’alezan Tobago Z (p. Tangelo van de Zuuthoeve). Il a survolé les classements en 2019 avec d’excellents résultats dans l’étape de la Coupe du Monde de Bordeaux et une troisième place à Amsterdam et Leipzig. Ajoutons à cela sa très belle seconde place dans le Grand Prix d’Aix-la-Chapelle, où il dut affronter un autre cheval redoutable, la BWP Gazelle (p. Kashmir van Schuttershof). C’est sous la selle de Kent Farrington que la jument se profila comme étant la plus rapide dans le Grand Prix le plus prestigieux de l’année.

Mais nous n’en resterons pas là ! Car l’année 2019 fut également celle de la consécration de Jasmien van de Bisschop, qui remporta les GP de Hambourg et Sopot avec son cavalier Daniël Deusser.

Il ne faut plus apprendre le délice de la victoire à Gancia de Muze (p. Malito de Rêve), qui s’imposa pour la deuxième fois dans le GP des Stephex Masters à Wolvertem avec Niels Bruynseels, après leur victoire dans le Global Champions Tour à Cannes.

Le SBS Delux van T&L (p. Toulon) est l’autre figure de proue de Niels Bruynseels. Le couple est un des plus prometteurs, comme en témoigna leur performance dans le GP de Bâle. Mentionnons encore que Pieter Devos peut également compter sur Espoir (p. Surcouf de Revel) avec qui il remporta le GP de Doha.

Nous terminons avec le BWP Ipswich van de Wolfsakker (p. Carembar de Muze), vainqueur du GP de Dublin sous la selle de son cavalier irlandais Shane Breen.

Le vote

C’est vous qui déciderez quel cheval sera titulaire du titre prestigieux « Cheval de l’Année 2019 » en faisant votre choix parmi ces dix chevaux remarquables. Vous pouvez voter sur le site www.sillonbelge.be et ce jusqu’au 15 décembre. Des cartes pour assister à la remise du prix sont à gagner. À vos marques donc !

Patricia Borgenon

d’après Arnout Coppieters

Le direct

Le direct