Accueil Au vert

Le mois d’octobre le plus chaud jamais enregistré

Selon le service Copernicus, le mois d’octobre 2020 a été le plus chaud jamais enregistré. Celui-ci fait suite à un été déjà particulièrement chaud et sec.

Temps de lecture : 2 min

Selon ledit service, mis en œuvre par le Centre européen pour les prévisions météorologiques à moyen terme, les températures moyennes relevées en octobre 2022 ont été près de 2ºC supérieures à la période de référence 1991-2020. Et de préciser : « Une vague de chaleur a entraîné des records de températures journalières en Europe occidentale et un mois d’octobre record pour l’Autriche, la Suisse et la France, ainsi que pour une grande partie de l’Italie et de l’Espagne ».

Un record également observé en Belgique par l’Institut royal météorologique. Dans son bilan climatologique d’octobre, celui-ci relève que « ce mois d’octobre a été particulièrement chaud, avec une température moyenne record de 14,4ºC, comme déjà observé en octobre 2021. Selon ledit Institut, c’est surtout la seconde partie qui fut « remarquable et exceptionnelle ». Pour preuve, le 29 octobre, une température record de 25,5ºC a été enregistré. « Soit non seulement le record de température maximale pour une dernière décade d’octobre mais aussi le dernier jour d’été (température maximale supérieure à 25ºC) le plus tardif jamais enregistré », pointe-t-il encore.

« Les graves conséquences du changement climatique sont très visibles aujourd’hui et nous avons besoin d’une action climatique ambitieuse pour garantir que les réductions d’émissions stabilisent les températures à un niveau proche de l’objectif de 1,5ºC fixé par l’Accord de Paris », a, pour sa part, commenté Samantha Burgess, Directrice adjointe du service Copernicus.

Avec un déficit pluviométrique

Par ailleurs, ces températures se conjuguent avec un déficit pluviométrique observé en plusieurs endroits du continent européen. « Le temps a été plus sec que la moyenne sur la majeure partie de l’Europe du Sud et du Caucase », relève encore Copernicus. Avant de nuancer : « Ailleurs en Europe, sur le nord-ouest de la péninsule ibérique, les régions de la France et de l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Irlande, le nord-ouest de la Scandinavie, une grande région de l’Europe de l’Est et le centre de la Turquie, il a été plus humide que la moyenne ».

Dans le reste du monde, le Canada a connu une chaleur record, et des conditions beaucoup plus chaudes que la moyenne ont également été observées au Groenland et en Sibérie. Les températures les plus froides par rapport à la moyenne ont, quant à elles, été enregistrées en Australie, dans l’extrême est de la Russie et dans certaines parties de l’Antarctique occidental.

A lire aussi en Au vert

Et si nous réalisions des ados ou des buttes au potager?

Potager Les SB du 20 octobre et du 3 novembre présentaient des travaux que cet automne particulier nous permet de réaliser. Les sols sont loin d’être gorgés d’eau et peuvent être travaillés sans trop de complications. Il faut surtout s’interdire de compacter la terre en travaillant en conditions humides. Souvenons-nous que si nous triturons la terre gorgée d’eau, celle-ci pourra devenir dure comme de la brique lorsque le printemps reviendra.
Voir plus d'articles