Accueil Economie

Relance des négociations commerciales avec Manille

Un nouveau cycle de pourparlers est prévu dans le courant de l’année 2024.

Temps de lecture : 2 min

Déjà envisagée le 31 juillet lors de la rencontre entre le président philippin Ferdinand Marcos Jr et la présidente de la commission européenne Ursula von der Leyen, cette reprise a été rendue possible par un exercice d’évaluation mené par les deux parties.

Approvisionnement et géostratégie

Selon les données de la commission, la viande porcine et les produits laitiers représentaient, en 2022, respectivement 37 % (790 M€) et 17 % (367 M€) des exportations agroalimentaires totales de l’UE vers les Philippines. De l’autre côté, les huiles végétales sont, d’assez loin, la principale importation agroalimentaire de l’UE en provenance des Philippines (67 % à 1 Md€ en 2022).

Pour le commissaire au Commerce, les discussions avec Manille revêtent une importance particulière puisqu’elles ont pour objectif de permettre à l’UE de diversifier ses approvisionnements en matières premières critiques mais aussi de renforcer ses intérêts géostratégiques dans la zone indo-pacifique.

De son côté, Manille souhaite maintenir son accès en franchise de droits pour ses produits (comme les ananas) et ouvrir des opportunités, notamment pour les exportations d’algues, de tabac, de bois et de plantes ornementales. Pour mémoire, ces discussions commerciales ont été lancées en décembre 2015 puis mises en pause depuis 2017 en raison des inquiétudes à l’égard de la politique menée par le président philippin d’alors, Rodrigo Duterte.

A lire aussi en Economie

Premier baromètre du moral des agriculteurs bio

Economie Marché en recul, chiffre d’affaires en baisse, prix de vente qui passent sous les prix conventionnels sont devenus courants en 2022 et 2023 dans les fermes bio. Le constat n’est pas favorable pour celles et ceux qui sont pourtant engagés dans des pratiques positives qui devraient être mieux valorisées : protection de la santé, de la biodiversité, des sols, de l’eau, du climat. L’Unab leur a donné la parole.
Voir plus d'articles