La mode est à l’inculture

La mode est à l’inculture

Un homme inculte, on comprend tout de suite ce que cela signifie. Une ville inculte, c’est une ville où les mauvaises herbes poussent partout, comme dans une friche industrielle. Aujourd’hui, la mode se combine à la législation pour montrer qu’on n’utilise plus l’ennemi public nº1, le fameux glyphosate. Il est vrai que Monsanto avait surjoué, en son temps, en associant herbicide et génétique pour maximaliser les profits. Ce faisant, la multinationale a développé un chiffon rouge qui fait écumer les naseaux de tout écologiste qui se respecte.

Bien qu’...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct