La production mondiale de blé, proche de son record

La production mondiale de blé est tirée par la Russie mais surtout par l’Union européenne.
La production mondiale de blé est tirée par la Russie mais surtout par l’Union européenne. - M. de N.

Le ministère américain de l’Agriculture (Usda) a nettement revu à la hausse, le 12 octobre, la production de blé dans le monde, qui se rapproche de plus en plus de son record de 2016-2017. L’estimation de la récolte mondiale 2017-2018 est relevée de plus de 6 Mt à 751,2 Mt. Elle est tirée par la Russie, à 82 Mt (contre 81 Mt prévu en septembre), mais surtout l’UE, à 151 Mt (contre 148,9 Mt).

L’Usda gonfle brutalement les stocks mondiaux de riz, avec une correction de 18 Mt à 141 Mt. C’est quasi exclusivement dû à la Chine, dont le stock initial passe de 69,6 à 86,5 Mt. Pour certains analystes, cela peut avoir un impact sur le bilan global des céréales mondiales... et de craindre un peu plus de lourdeur sur le marché . Toutefois, la production de blé australienne est révisée en baisse d’1 Mt à 21,5 Mt, son plus bas niveau depuis près de 10 ans et il pourrait encore baisser.

Le maïs connaît un quasi statu quo, la révision à la hausse de la production américaine (+2,4 Mt à 362,7 Mt) étant partiellement compensée par une révision à la baisse pour les pays de la mer Noire (-1,2 Mt à 46,55 Mt). Le soja, lui, voit ses stocks de fin de campagne baisser à 96 Mt (-1,5 Mt), une baisse essentiellement due à une révision des stocks de début de campagne. Les États-Unis voient leur production inchangée à 120,5 Mt.