Accueil Equipements

Pour la première fois, deux fabricants de pneus raflent l’or au Sima Innovation Awards

Preuve que l’agriculture n’est jamais en panne d’idée, ce nouveau cru des Sima Innovation Awards est marqué par l’apparition d’une tendance inédite : la préservation des sols, notamment par un meilleur ajustement de la pression des pneus aux conditions d’utilisation. Une orientation qui a permis à Michelin et Trelleborg de décrocher les deux seules médailles d’or de cette édition 2017.

Temps de lecture : 3 min

L’augmentation impressionnante de la taille et du poids des machines ces dernières décennies engendre des problèmes de tassement des sols importants ainsi que des effets collatéraux négatifs. Aujourd’hui, des solutions bien connues existent, comme le système de télégonflage. Cependant, celles-ci sont limitées par des contraintes de temps et des difficultés matérielles. Les constructeurs se doivent donc de trouver des solutions alternatives.

Au-delà du télégonflage

Ainsi Trelleborg a développé un système de gonflage des pneus variable selon la charge. Appelé Trelleborg Vip (Variable inflation pressure) System (médaille d’or) et développé en partenariat avec Fendt, il régule la pression du pneu en fonction de la charge réelle d’une moissonneuse-batteuse en récolte. Il adapte l’empreinte pour qu’elle reste constante. Sans aucune intervention de la part du chauffeur, la pression de gonflage du pneu s’ajuste automatiquement pour réduire le tassement du sol. Lors de la vidange de la trémie, la valve est en ouverture libre, la pression chute jusqu’à atteindre la nouvelle consigne charge-pression. En cours de récolte, avec le remplissage progressif de la trémie, le compresseur remonte cette valeur à la consigne d’origine. Afin d’y parvenir, un dispositif électronique commande un compresseur (directement montré sur la jante) ainsi que la valve.

Dans la même idée, Dangreville Synergy commercialise désormais un Épandeur intelligent (citation). Celui-ci combine cinq facteurs (télégonflage, volume de caisse évolutif, pesée dynamique, cartographie parcellaire, indicateur de chargement) qui, selon la charge contenue dans la caisse du véhicule et sa vitesse d’avancement, vont gérer automatiquement la pression des pneumatiques et l’épandage.

Un pneu 2 en 1

Les pneus des engins agricoles, et des tracteurs en particulier, sont confrontés aux contraintes d’usage, entre circulation dans les champs et circulation sur route. De plus, les pneus à carcasse radiale ont peu de capacité à se déformer.

Partant de ce constat, Michelin a développé un pneu évolutif 2 en 1 Evobib (médaille d’or). Lorsqu’il est gonflé à la pression « route », seule la partie centrale de la sculpture de la bande de roulement est en contact avec le sol. Cette partie est spécifiquement dessinée pour cibler les performances routières (faible résistance au roulement et bon comportement). Une fois le pneu ramené à la pression « champs », la partie extérieure des crampons se déploie au sol grâce à un effet charnière. La totalité de la bande est alors en contact avec le sol, réduisant ainsi la compaction.

À la pression «
champ
», la partie extérieure des crampons du pneu Michelin Evobib se déploie au sol grâce à l’effet charnière.
À la pression « champ », la partie extérieure des crampons du pneu Michelin Evobib se déploie au sol grâce à l’effet charnière.

Agir sur le 3e  point

De son côté, Massey Ferguson (Agco) va aussi dans le sens d’une préservation des sols avec le Massey Ferguson Dynamic Top-Link Control ( citation). Grâce à des capteurs d’inclinaison, ce système ajuste automatiquement la longueur du 3e  point afin de conserver, par la géométrie de l’attelage, la position de l’outil par rapport au sol. Cette fonction a pour objectif d’améliorer l’efficacité des outils, qui est contrariée par les variations d’assiette du tracteur dues à la pente ou à la charge variable des outils d’épandage. L’ajustement électronique de la longueur du troisième point favorise également un report de charge optimal, améliorant ainsi l’adhérence du tracteur et réduisant son éventuel patinage.

Avec le Massey Ferguson  Dynamic Top-Link Control, l’outil porté conserve toujours sa  position par rapport au sol.
Avec le Massey Ferguson Dynamic Top-Link Control, l’outil porté conserve toujours sa position par rapport au sol.

Toutes ces innovations seront à découvrir au Sima (Paris-Nord Villepinte), du 26 février au 2 mars prochain.

A lire aussi en Equipements

Renouveler sa phytolicence, comment ça marche?

Cultures Réservée à un cadre professionnel, la phytolicence, en fonction de son type (P1, P2, P3 ou NP), permet aux agriculteurs de stocker, d’acheter, d’utiliser ou de conseiller des produits phytopharmaceutiques. Celle-ci expirée, il vous sera interdit d’en faire quoi que ce soit. Vous vous retrouvez dans ce cas de figure et souhaitez renouveler votre document arrivé à échéance ? Voici la marche à suivre.
Voir plus d'articles