Un vœu pour 2018

Un vœu pour 2018

En ce début d’année, je pense surtout à nos petits-enfants. Quel monde, quelle planète, nous leur laissons en héritage !

Nous sommes près de 7,6 milliards aujourd’hui, et les enfants qui naîtront en 2018 seront près de 30 milliards au crépuscule de leur vie. Nul besoin d’être très futé pour réaliser que l’homme et son activité bouleversent la planète et laissent peu, très peu de place aux autres espèces. Bientôt, la faune sauvage n’existera plus que dans les zoos. Et c’est plus que dommage, c’est criminel ! De quel droit monopolise-t-on les...

Cet article est réservé aux abonnés

Lire la suite de cet article ? Enregistrez-vous gratuitement et lisez 3 articles supplémentaires

Enregistrez-vous pour lire plus d'articles gratuitement
J'en profite
Je suis abonné et
je dispose déjà d'un compte
Je me connecte
Je suis abonné au journal
mais n'ai pas encore activé mon compte en ligne
Je m'inscris

Le direct

Le direct